ActualitéPolitique

La Chine se prépare à attaquer Taïwan avec des ferries civils: tensions régionales accrues

La Chine se prépare à attaquer Taïwan avec des ferries civils: tensions régionales accrues

Le différend longtemps latent entre la Chine et Taïwan remonte à la guerre civile chinoise qui a abouti à la séparation de Taïwan du continent chinois en 1949. Depuis lors, Taïwan est devenu une entité politique distincte, mais la Chine revendique toujours sa souveraineté sur l’île, cherchant une réunification, même si cela implique une intervention militaire. Cette situation a créé des tensions croissantes, nourries par les ambitions expansionnistes de Pékin et le soutien international, notamment des États-Unis, envers Taïwan.

Selon des informations rapportées par The Telegraph, la Chine serait en train de préparer une flotte de ferries et de navires civils en vue d’une éventuelle invasion de Taïwan, intensifiant ainsi sa pression sur l’île. S’il est clair que l’Armée populaire de libération (APL) ne dispose pas actuellement du nombre nécessaire de navires amphibies pour une invasion majeure à la manière du D-Day, elle envisage d’utiliser des ferries civils capables de transporter des centaines de véhicules blindés chacun.

Lire aussi :   Tensions Chine-Taïwan : Pékin envoie un avertissement après l'investiture du nouveau président

Ray Powell, directeur de SeaLight à l’Université Stanford, a souligné la complexité des opérations de débarquement dans un contexte d’hostilités. Il a expliqué que bien que les ferries civils ne soient généralement pas adaptés pour de telles missions, ils pourraient être employés pour transporter un grand nombre de troupes une fois les défenses côtières de Taïwan neutralisées.

Les récentes manœuvres militaires menées par la Chine aux abords de Taïwan sont perçues comme une réponse sévère aux actions jugées séparatistes de l’île, en particulier après le discours d’investiture du président Lai Ching-te. Ces exercices constituent la troisième série de manœuvres encerclant l’île au cours des deux dernières années, exacerbant ainsi les tensions régionales.

La puissance militaire chinoise, avec sa flotte de surface impressionnante et sa capacité navale considérable, représente un atout majeur. De plus, de nombreux navires à double usage ont été construits, pouvant être mobilisés tant en temps de paix qu’en temps de guerre. Les directives de Pékin en 2013 ont encouragé l’intégration de navires civils tels que les ferries, les pétroliers et les porte-conteneurs dans la structure militaire.

Lire aussi :   « Combien n’ont pas été nommés par le chef de l’Etat ? », Sylvain Akindes

Les médias d’État chinois ont régulièrement mis en avant ces efforts, soulignant le rôle des ferries dans les exercices de débarquement. Certains navires civils, comme le Bang Chui Dao et le Bohai Pearl, sont décrits comme des atouts précieux pour le transport de troupes à grande échelle lors de missions amphibies. Cette fusion des capacités civiles et militaires dans les efforts de défense nationale illustre la stratégie de fusion militaro-civile chinoise, rendant ainsi la planification de la défense plus complexe pour les adversaires potentiels.

Leave a Comment