ActualitéEconomie

Melinda French Gates investit un milliard $ pour les droits des femmes aux États-Unis

Melinda French Gates investit un milliard $ pour les droits des femmes aux États-Unis

Melinda French Gates, l’ancienne conjointe du cofondateur de Microsoft, Bill Gates, a récemment dévoilé une initiative majeure pour défendre les droits des femmes aux États-Unis. L’annonce a été faite mardi dernier, affirmant qu’un milliard de dollars serait alloué à des organisations et des groupes engagés dans la promotion des droits des femmes et l’amélioration de leur influence et de leur pouvoir dans la société américaine. Cette somme sera distribuée sous forme de subventions par le biais de Pivotal, l’organisation philanthropique de Melinda French Gates.

Cette annonce intervient à un moment crucial où les droits des femmes, en particulier les droits reproductifs, sont de plus en plus menacés dans plusieurs États américains. Depuis l’annulation en 2022 par la Cour suprême des États-Unis de la garantie fédérale du droit à l’avortement, la question a pris une place centrale dans le débat politique et la campagne présidentielle. Melinda French Gates a exprimé sa frustration face à la régression des droits des femmes et son désir d’apporter un soutien financier significatif pour inverser cette tendance.

Lire aussi :   Au Brésil, Romuald Wadagni expose les performances de l'économie béninoise

Dans une tribune publiée dans le New York Times, elle a souligné que son expérience de près de vingt ans en tant que militante pour les femmes et les jeunes filles lui a appris que les efforts pour atteindre l’égalité des genres sont souvent entravés par ceux qui estiment que ce n’est jamais le bon moment pour en discuter. Elle a qualifié cette perspective de « frustrante » et de « vision à court terme ».

En se retirant de la Fondation Bill et Melinda Gates, l’une des plus influentes au monde en matière de santé et de réduction de la pauvreté, Melinda French Gates entre dans un nouveau chapitre de sa philanthropie. Elle a annoncé disposer de 12,5 milliards de dollars pour ses nouveaux engagements, principalement axés sur le soutien aux femmes et aux familles. Son dernier jour à la fondation sera le 7 juin, marquant le début de cette nouvelle phase.

Elle met en avant l’importance de soutenir financièrement les organisations de défense des droits des femmes qui, selon elle, ont souvent été contraintes à adopter une posture défensive faute de ressources, tandis que les opposants aux droits des femmes progressaient. En rétablissant l’équilibre des forces, elle espère générer un changement durable et significatif.

Lire aussi :   L'homme le plus riche d'Asie investit dans la téléphonie mobile au Ghana

Leave a Comment