MMA

Dana White compare Conor McGregor à Muhammad Ali : le boss de l’UFC souligne un point commun en particulier

Dana White compare Conor McGregor à Muhammad Ali : le boss de l'UFC souligne un point commun en particulier

Le retour de Conor McGregor se profile à l’horizon, suscitant l’enthousiasme des fans de MMA. Prévu pour l’UFC 303 le 29 juin prochain, le combat du « Notorious » contre Michael Chandler est très attendu. Cependant, des incertitudes persistent quant à la tenue effective de l’événement, alimentées par des rumeurs faisant état d’une possible blessure mineure du combattant irlandais, une première dans sa carrière. Malgré ces spéculations, le journaliste Ariel Helwani se veut rassurant sur la participation de McGregor.

Dans une récente intervention sur le podcast FLAGRANT, Dana White, le président de l’UFC, a évoqué des similitudes entre Conor McGregor et Muhammad Ali, deux figures emblématiques de la discipline. S’il est clair que différents, White souligne un point commun majeur entre les deux combattants, en insistant sur leur talent pour la guerre mentale. Selon lui, tant Ali que McGregor excellent dans cet aspect du sport, en manipulant leurs adversaires pour prendre le contrôle du combat.

Lire aussi :   UFC France: Benoît Saint-Denis officialise son changement d'entraîneur

« Je vais vous dire, et je n’aime pas du tout comparer les gens à Muhammad Ali […] Je me fiche de ce que les gens disent, Ali, Conor, les deux au niveau de la guerre mentale, ce sont les deux meilleurs de tous les temps. Regardez ce qu’Ali a fait à George Foreman en Afrique, ce qu’il a fait à Joe Frazier […] Ensuite, regardez Conor McGregor. Je veux dire, ces batailles mentales qu’il a eues avec autant de combattants pour faire rentrer les gens dans son jeu, entrer dans leurs têtes. »

Cette comparaison entre McGregor et Ali par Dana White suscite la réflexion et l’analyse parmi les amateurs de MMA. Deux géants du sport, deux approches différentes, mais un point commun indéniable dans leur capacité à dominer mentalement leurs adversaires.

Leave a Comment