ActualitéPolitique

La Russie envisage des centrales nucléaires flottantes en Guinée pour répondre aux besoins énergétiques croissants

La Russie envisage des centrales nucléaires flottantes en Guinée pour répondre aux besoins énergétiques croissants

La Russie renforce son partenariat avec l’Afrique dans le secteur nucléaire, en proposant des solutions novatrices pour répondre aux besoins énergétiques du continent. Rosatom, le géant russe de l’énergie nucléaire, a récemment signé un accord avec la Guinée pour explorer l’installation de centrales nucléaires flottantes le long de sa côte. Ces centrales utiliseraient des réacteurs RITM-200 réputés pour leur efficacité et leur fiabilité, offrant ainsi une source d’électricité fiable pour les consommateurs industriels et domestiques, en particulier dans les régions isolées ou nécessitant une flexibilité énergétique accrue.

Ce partenariat stratégique vise à résoudre les défis liés à la construction d’infrastructures terrestres à grande échelle, tout en répondant rapidement à la demande croissante d’énergie en Guinée. Les réacteurs RITM-200, conçus pour les environnements difficiles, offrent une puissance substantielle malgré leur taille compacte, les rendant idéaux pour les régions avec des infrastructures limitées, comme de nombreuses parties de l’Afrique.

D’autres pays africains ont également exprimé leur intérêt pour la coopération avec la Russie dans le domaine de l’énergie nucléaire. Le Burkina Faso, par exemple, envisage la construction de centrales nucléaires et prévoit même de former des experts nationaux dans ce domaine. Cette tendance témoigne de l’importance croissante des partenariats internationaux pour répondre aux besoins énergétiques en Afrique.

Lire aussi :   Les USA tirent une leçon de la guerre en Ukraine : les faiblesses des chars Abrams révélées, une nouvelle variante en développement.

Leave a Comment