ActualitéEconomie

Afrique : un partenariat historique pour révolutionner l’agriculture

Afrique : un partenariat historique pour révolutionner l'agriculture

Le Groupe OCP et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) ont récemment annoncé un partenariat ambitieux visant à révolutionner le secteur agricole en Afrique. Cet accord historique vise à surmonter les principaux obstacles qui entravent le potentiel agricole du continent.

Dans le cadre de cette collaboration, le Groupe OCP investira 30 millions de dollars pour promouvoir l’utilisation efficace des engrais en Afrique subsaharienne. Cette contribution s’ajoute aux 40 millions de dollars de l’USAID pour l’extension du projet « Space to Place ». Au total, cette initiative représente un investissement de 100 millions de dollars pour améliorer considérablement la productivité agricole en Afrique.

Ce partenariat se traduit par deux projets phares : « Space to Place » et « Rock Phosphate Amendment ». Le premier utilise des données locales précises sur les sols et le climat pour créer un outil d’aide à la décision permettant aux agriculteurs d’optimiser l’utilisation des solutions de nutrition des plantes. Quant au projet « Rock Phosphate Amendment », il se concentre sur l’impact de l’application de roche phosphatée et de formules nutritionnelles innovantes sur les rendements des cultures et la fertilité des sols.

Lire aussi :   Sénégal : Suspension imminente de passeports diplomatiques frauduleux

L’administratrice de l’USAID, Samantha Power, a souligné l’importance de cette alliance lors de sa visite à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). Elle a signé l’accord de collaboration avec le Groupe OCP, mettant en avant l’utilisation de la technologie géospatiale pour fournir des recommandations pratiques aux agriculteurs en vue d’améliorer les rendements agricoles.

Mostafa Terrab, président-directeur général du Groupe OCP, s’est également félicité de cette collaboration renforcée. Il est convaincu que ce partenariat libérera le potentiel des agriculteurs africains, contribuant ainsi à nourrir non seulement l’Afrique, mais aussi le monde entier, tout en préservant l’environnement.

Cet accord, d’une durée minimale de quatre ans, implique d’autres parties prenantes et partenaires dans le but de favoriser l’adoption de ces initiatives par les agriculteurs à travers le continent. Ces projets ont pour objectif d’apporter des bénéfices concrets aux millions d’agriculteurs africains, renforçant ainsi la sécurité alimentaire et le développement durable en Afrique.

Leave a Comment