ActualitéPolitique

Renforcement relation militaire Russie-Soudan : création centre logistique naval

Renforcement relation militaire Russie-Soudan : création centre logistique naval

Le Soudan est sur le point de renforcer ses liens militaires et économiques avec la Russie grâce à une série d’accords stratégiques. L’un des points saillants de ces négociations est la création d’un centre de soutien logistique naval russe en mer Rouge. Cette initiative fait partie des discussions en cours entre les deux pays, comme l’a confirmé le lieutenant-général Yasir al-Atta, membre influent du Conseil souverain du Soudan.

Cette démarche intervient dans un contexte marqué par le conflit persistant entre l’armée soudanaise et les Forces de soutien rapide. La situation géopolitique actuelle offre à Moscou l’opportunité de réévaluer et de relancer un accord précédent qui avait été suspendu sous l’ancien régime soudanais. Lors d’une récente visite à Port-Soudan, l’envoyé présidentiel russe Mikhaïl Bogdanov a proposé une assistance militaire en échange de l’établissement de ce centre de soutien naval.

Le lieutenant-général al-Atta a précisé que cette coopération se limite à un centre de soutien logistique, plutôt qu’à une base militaire complète, en échange de fournitures urgentes d’armes et de munitions. Il a également souligné l’importance d’étendre cette coopération au-delà du domaine militaire pour inclure des partenariats économiques, tels que les projets agricoles, miniers et le développement portuaire, propositions auxquelles la Russie a répondu favorablement.

Lire aussi :   Benin : Niger reconnaît une erreur lors de la transmission du message

Une délégation militaire soudanaise doit prochainement se rendre à Moscou, suivie d’une délégation ministérielle dirigée par Malik Agar, vice-président du Conseil souverain. Ces visites devraient aboutir à la finalisation d’un accord global sous la supervision du président du Conseil souverain.

Le lieutenant-général al-Atta a exprimé son soutien au centre naval russe, en insistant sur le fait que le Soudan est ouvert à des accords similaires avec d’autres nations, comme les États-Unis, l’Arabie saoudite et l’Égypte, tout en plaçant les intérêts soudanais au premier plan. Il a affirmé que, dans le contexte géopolitique actuel, où l’influence financière prime, il est important pour le Soudan de prendre des mesures audacieuses pour atteindre ses objectifs nationaux.

Les autorités soudanaises à Port-Soudan ont manifesté leur frustration face au manque de soutien des pays occidentaux pour contrer l’influence extérieure des Forces de soutien rapide. Malgré les pressions de l’Arabie saoudite pour abandonner l’accord naval avec la Russie en échange d’investissements, les priorités du Soudan semblent désormais orientées vers une collaboration renforcée avec Moscou.

Lire aussi :   BRICS : la Russie et l'Éthiopie renforcent leur coopération au sein du bloc

Leave a Comment