ActualitéEconomie

L’homme le plus riche d’Asie investit dans la téléphonie mobile au Ghana

L'homme le plus riche d'Asie investit dans la téléphonie mobile au Ghana

Le magnat indien Mukesh Ambani, à la tête de Radisys Corp, se lance sur le marché des télécommunications en Afrique avec un projet ambitieux de déploiement de la technologie 5G au Ghana. Ce projet, annoncé le 27 mai, implique un investissement majeur à travers une coentreprise appelée Next-Gen InfraCo (NGIC).

NGIC, fruit d’une collaboration entre le gouvernement ghanéen, Ascend Digital, K-NET, Nokia, Tech Mahindra et Telecel Ghana, a obtenu une licence pour déployer la 5G à l’échelle nationale. Les opérations devraient débuter d’ici la fin de l’année, avec un investissement financier d’environ 145 millions de dollars sur trois ans. L’objectif de ce projet est d’établir le premier réseau mobile partagé 4G et 5G en Afrique, sous un modèle de service de réseau (Network as a Service).

Inspirée par le succès de Jio Platforms en Inde, la société mère de Radisys et plus grand opérateur mobile du pays avec 470 millions d’utilisateurs, NGIC souhaite reproduire ce modèle au Ghana. Ce plan comprend la fourniture de téléphones abordables, de plateformes numériques et de contenus locaux pour réduire la fracture numérique et promouvoir l’inclusion financière à travers des services numériques dans les domaines de l’éducation, de la santé et des transactions numériques.

Lire aussi :   Des jeux éducatifs révolutionnaires pour stimuler l'intellect de votre enfant

La ministre ghanéenne des Communications et de la Numérisation, Mme Ursula Owusu-Ekuful, souligne l’importance de cette infrastructure partagée pour atteindre les objectifs de la vision numérique du pays. En offrant un accès large et abordable à la 5G, NGIC devrait jouer un rôle crucial dans l’expansion rapide de ces services à travers le Ghana.

Le projet NGIC n’est pas seulement une avancée technologique, mais aussi une promesse de développement économique. Mikko Lavanti, vice-président senior chez Nokia, voit un immense potentiel de croissance du haut débit mobile au Ghana. Selon lui, ce réseau d’accès ouvert favorisera l’innovation et créera de nombreuses opportunités dans divers secteurs.

Arun Bhikshesvaran, PDG de Radisys, met en avant la vision de connectivité pour tous. Grâce à des solutions multi-accès ouvertes et désagrégées, NGIC prévoit de stimuler la croissance économique et l’inclusion numérique au Ghana. Cette initiative devrait non seulement transformer le paysage des télécommunications, mais aussi offrir de nouvelles expériences numériques enrichissantes pour la communauté ghanéenne, contribuant ainsi à un développement durable et inclusif.

Lire aussi :   Bénin : Le camp Talon lance une campagne séduction pour gagner popularité

Leave a Comment