ActualitéPolitique

Le Niger invite la CEDEAO à rejoindre l’Alliance des États du Sahel (AES)

Le Niger invite la CEDEAO à rejoindre l'Alliance des États du Sahel (AES)

L’Alliance des États du Sahel (AES) a été créée en septembre 2023 dans un contexte de tensions entre ses membres fondateurs – Mali, Niger et Burkina Faso – et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Suite à des coups d’État militaires successifs dans ces pays, l’AES s’est formée pour renforcer la défense mutuelle et la coopération économique, avec des projets ambitieux tels que la création d’une monnaie commune pour réduire l’influence du franc CFA et de la France, ancienne puissance coloniale.

Lors de la réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement à Nairobi, le Premier ministre du Niger, Ali Mahaman Lamine Zeine, a lancé une invitation surprenante en proposant aux pays de la CEDEAO de rejoindre l’AES. Cette proposition intervient alors que la CEDEAO souhaite réintégrer les nations de l’AES pour renforcer l’unité régionale.

Le Premier ministre Zeine a souligné l’importance de la souveraineté et de la dignité, des valeurs qu’il estime incarnées par l’AES, en déclarant : « Je veux demander à la CEDEAO de rejoindre l’AES. Il y a des pays de la CEDEAO qui voudraient probablement rejoindre l’AES parce que la culture de la souveraineté et de la dignité du continent existe au sein de l’AES. »

Lire aussi :   Découvrez ce que l'on fait avant de mourir : une infirmière partage son expérience

Cette initiative du Niger semble être une réponse aux pressions exercées par des pays influents de la CEDEAO tels que le Ghana et le Nigeria. Ces pays ont encouragé le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye à soutenir la réunification des pays membres de l’AES avec la CEDEAO pour faire face aux défis régionaux de manière unie.

Cette invitation du Niger pourrait marquer un tournant dans les relations interrégionales en Afrique de l’Ouest, offrant une nouvelle voie pour la stabilité et la prospérité collective tout en affirmant l’autonomie et la souveraineté régionale face aux influences extérieures.

Leave a Comment