ActualitéEconomie

Le Gaz en Europe : Une Nouvelle Tension Inquiétante

Le Gaz en Europe : Une Nouvelle Tension Inquiétante

La crise énergétique sévit en Europe, impactant durement les consommateurs. Depuis 2020, une augmentation d’environ 15% des prix du gaz a été observée au sein de l’Union européenne. Malgré des prévisions optimistes à moyen terme, une mauvaise nouvelle a récemment secoué le marché avec la fermeture d’un gazoduc reliant la Norvège au Royaume-Uni.

Cette situation est préoccupante car l’Union européenne dépend fortement du gaz norvégien. Cette fermeture a provoqué une montée des tensions chez les acteurs politiques et économiques, craignant des répercussions sur le marché britannique et européen. En seulement quelques heures, les prix ont grimpé de 13%.

Le prix du mégawattheure de gaz a atteint son pic annuel à 38,70 euros avant de redescendre à 37,69 euros, soit une hausse d’environ 10% par rapport au début de la journée. La fermeture du gazoduc Langeled est due à un problème technique nécessitant des travaux de réparation. Les approvisionnements du terminal d’Easington en Angleterre ont été interrompus, mais celui de St. Fergus en Écosse est toujours opérationnel. Cependant, les volumes de gaz ont considérablement diminué, ce qui devrait se poursuivre jusqu’à ce que les réparations soient achevées.

Lire aussi :   Crise Bénin-Niger : Les solutions de Jacques Migan pour le dégel

Cette tension sur le marché européen est également liée au conflit en Ukraine. L’Union européenne cherche à réduire sa dépendance aux hydrocarbures russes et privilégie les fournisseurs alternatifs, notamment la Norvège. Cette dernière est devenue le principal fournisseur de gaz en Europe, en remplacement de la Russie.

Leave a Comment