ActualitéPolitique

Le Cameroun renforce son armement pour faire face aux menaces sécuritaires croissantes

Le Cameroun renforce son armement pour faire face aux menaces sécuritaires croissantes

Le Cameroun a récemment fait face à des défis sécuritaires croissants, ce qui l’a amené à augmenter de manière significative ses importations d’armement en 2023. Cette décision découle des tensions observées dans les régions anglophones de l’ouest du pays, ainsi que des incursions récurrentes de Boko Haram en provenance du Nigeria voisin, nécessitant une réponse militaire renforcée pour faire face à ces menaces.

Au cours de l’année 2023, le Cameroun a importé 674,5 tonnes d’armes, de munitions et d’équipements connexes, ce qui représente une augmentation de 42 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse significative témoigne des efforts déployés par le gouvernement pour moderniser et équiper ses forces armées dans un contexte de sécurité nationale fragile.

Les autorités camerounaises ont alloué un budget de 269,4 milliards de francs CFA au ministère de la Défense pour l’année 2023, dont plus de 160 milliards de francs CFA ont été spécifiquement réservés à l’achat d’armes et d’équipements militaires. Cette décision budgétaire reflète l’engagement du gouvernement à investir massivement dans la défense et la sécurité pour contrer les menaces tant internes qu’externes.

Lire aussi :   Armement : l'Arabie Saoudite, premier importateur d'armes canadiennes

En effet, la crise séparatiste dans les régions anglophones de l’ouest a généré une instabilité importante, nécessitant une réponse militaire robuste. Les forces de sécurité doivent faire face à des groupes armés séparatistes bien organisés et motivés, ce qui justifie des investissements continus dans du matériel militaire moderne et des programmes de formation.

Parallèlement, la lutte contre Boko Haram reste une priorité nationale pour le Cameroun, le groupe terroriste opérant depuis le nord du Nigeria et ciblant régulièrement les régions frontalières du pays. Les attaques menées par ce groupe ont engendré des pertes humaines et des dégâts matériels importants, soulignant l’importance d’une vigilance accrue et d’une réponse militaire adéquate.

L’augmentation des importations d’armement souligne la nécessité pour le Cameroun de maintenir une force de défense bien équipée face à des menaces asymétriques. Les achats incluent non seulement des armes légères et des munitions, mais aussi des équipements sophistiqués visant à renforcer la capacité opérationnelle des forces armées. À moyen terme, le pays ambitionne de développer une industrie d’armement nationale pour réduire sa dépendance aux importations.

Lire aussi :   Tensions militaires entre l'Égypte et Israël : un soldat égyptien tué

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a annoncé devant l’Assemblée nationale la future construction d’une usine de munitions à Garoua, dans le nord du Cameroun, avec le soutien de la Turquie. Cette initiative vise à renforcer les capacités locales de production d’armement et à réduire la dépendance du pays vis-à-vis des importations étrangères.

Leave a Comment