ActualitéPolitique

La CEDEAO va discuter avec les États du Sahel sur la création de l’Alliance: une médiation en vue

La CEDEAO va discuter avec les États du Sahel sur la création de l'Alliance: une médiation en vue

Au cours de la deuxième session extraordinaire du Parlement de la CEDEAO en 2024, qui s’est tenue à Kano, au Nigeria, du 20 au 25 mai 2024, une décision importante a été prise. En effet, dans un contexte où le Mali, le Burkina Faso et le Niger envisagent de former l’Alliance des États du Sahel, la CEDEAO a lancé une initiative de médiation pour résoudre les tensions avec ces États.

Le Parlement de la CEDEAO a décidé de créer une Commission Adhoc de facilitation, de médiation et de réconciliation pour le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Cette commission a pour objectif de trouver des compromis entre les États membres désireux de quitter la CEDEAO et les instances dirigeantes de la Communauté. De plus, le Parlement s’est penché sur les différends récents entre le Bénin et le Niger.

Ainsi, des visites sur le terrain seront effectuées pour comprendre et résoudre les incompréhensions entre le Bénin et le Niger. Ces décisions interviennent alors que les trois États de l’Alliance des États du Sahel progressent dans leur processus de formation.

Lire aussi :   Crise Bénin-Niger : Akindès Adékpédjou propose des solutions

Réunis à Niamey, au Niger, les ministres des Affaires étrangères ont adopté un texte régissant l’institutionnalisation et l’opérationnalisation de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel. Cette étape précède la signature finale par les présidents Ibrahim Traoré, Assimi Goita et Abdourahamane Tchiani. Ces pays, dirigés par des militaires, avaient initialement décidé de se retirer de la CEDEAO suite à des sanctions.

Leave a Comment