ActualitéSanté

Comment le tatouage augmente le risque de développer un cancer en Suède

Comment le tatouage augmente le risque de développer un cancer en Suède

Une récente étude réalisée par des chercheurs de l’université suédoise de Lund a mis en lumière un lien possible entre les tatouages et l’apparition de lymphomes, une forme de cancer affectant le système lymphatique. Cette découverte constitue une avancée majeure dans la compréhension des risques pour la santé associés aux tatouages, soulevant ainsi des interrogations sur la sécurité de cette pratique de plus en plus répandue.

L’étude a porté sur un échantillon de 11 905 individus, parmi lesquels 2 938 avaient reçu un diagnostic de lymphome. Les résultats ont révélé que 21 % des personnes atteintes de lymphome étaient tatouées, contre 18 % dans le groupe témoin. Bien que la différence puisse sembler minime, elle révèle une corrélation statistiquement significative qui nécessite une attention particulière de la part des professionnels de la santé et du grand public.

Les chercheurs ont mis en évidence le fait que les encres utilisées pour les tatouages pourraient contenir des substances potentiellement cancérigènes, telles que des pigments, des métaux lourds et d’autres produits chimiques. Ces éléments pourraient pénétrer la peau et se propager dans le système lymphatique, augmentant ainsi le risque de développer des affections lymphatiques.

Lire aussi :   Les déboires agricoles du Maroc en Europe : un acteur en difficulté

Selon Christel Nielsen, directeur de l’étude clinique, « après avoir tenu compte d’autres facteurs comme le tabagisme et l’âge, nous avons observé que le risque de développer un lymphome était 21 % plus élevé chez les personnes tatouées. Il est important de souligner que le lymphome est une maladie rare et que nos résultats s’appliquent au niveau du groupe ».

Cette étude intervient à une époque où les tatouages sont de plus en plus répandus dans la société moderne, franchissant les barrières d’âge, de culture et de statut socio-économique. Alors que le nombre de personnes tatouées ne cesse d’augmenter, la question de la sécurité des tatouages devient de plus en plus préoccupante.

Les chercheurs recommandent une réglementation plus stricte des encres de tatouage et des pratiques associées. Ils préconisent également des recherches supplémentaires pour approfondir la compréhension des mécanismes par lesquels les encres de tatouage peuvent influer sur la santé humaine. En attendant, ils conseillent aux individus de vérifier que leur tatoueur utilise des encres approuvées et de maintenir une hygiène rigoureuse pour réduire les risques d’infection et d’autres complications.

Lire aussi :   Bénin - Nigeria : Un nouveau poste-frontière bientôt opérationnel

Leave a Comment