Accueil Sports

Tricherie dans le football : Homéky réclame les contrats de tous les joueurs

Tricherie dans le football : Homéky réclame les contrats de tous les joueurs | Benin Times

Le ministre des sports, Oswald Homéky compte finir avec les tricheries qui n’honorent pas le football béninois. Il l’a fait savoir lors de la remise des subventions de l’Etats aux clubs de 1ère, 2e et 3e division, le 13 mars 2019.

oswald-homeky Oswald Homeky, ministre béninois des Sports/span>

« Vous le savez tous, plus personne n’acceptera que notre pays soit sali par un certain nombre d’histoires ou d’affaires. » Oswald Homéky, ne veut plus voir l’image du Bénin ternie à l’international. Ministre en charge des sports, il a pris des mesures pour mettre fin à la tricherie sur l’âge dans le secteur du football béninois.  A la cérémonie de remise des subventions de l’Etat aux clubs de football de 1ère, 2e et 3e division, le ministre a indiqué qu’il est temps de finir avec certaines pratiques dans cette discipline. « Nous allons à la professionnalisation du football dans notre pays et nous pensons qu’il est nécessaire, voire impératif que chacun formalise ses rapports », a-t-il martelé.

Devant la presse et plusieurs acteurs du football béninois, le ministre Homéky a fait savoir que des exigences sont déjà faites aux autres fédérations des autres disciplines. Lesdites exigences, souligne-t-il, font déjà partie des conditions obligatoires de renouvèlement de subvention. Ce n’est donc pas la fédération béninoise de football qui va déroger à cette réforme. « En ce qui vous concerne, c’est désormais l’obligation qui vous est faite de mettre à notre disposition la liste ainsi que les copies des contrats de tous les joueurs qui sont engagés dans vos clubs », a instruit Oswald Homéky.

Selon le ministre des sports, le but de ces exigences est de contribuer à l’épanouissement de tous les joueurs et d’éviter certaines formes de tricherie observées dans la discipline. « Le gouvernement va engager une gestion dématérialisée des transferts (…) Le but est d’éviter que le même joueur connu sous un nom et un prénom, il y a quelques années, se retrouve dans un autre club avec un autre nom et un autre prénom et parfois un autre âge », a-t-il justifié.

 

Dans le souci de contribuer aux efforts des acteurs pour accompagner le rayonnement du sport roi au Bénin, le gouvernement a débloqué 400 millions de francs CFA aux clubs de 1ère, 2e et 3e division et à la Fédération béninoise de football (FBF). Les 19 équipes en D1 ont reçu chacune 10 millions, les 19 en D2 ont reçu 6 millions chacune et les 19 autres en D3, 4 millions, pour le compte de l’année 2019. 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Banouto ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook
Lire aussi  Cameroun – Elimination en CAN : le temps des explications