Accueil Life style

« Femme et en situation de handicap : j’ai refusé de voir ma vie réduite aux préjugés. »

« Femme et en situation de handicap : j’ai refusé de voir ma vie réduite aux préjugés. » | Benin Times

Aïcha Tessier, handicapée de naissance, est mariée à « un bel homme » valide. Elle a aussi un enfant. Deux bonheurs qui lui ont valu des remarques acides. Comme si une femme en situation de handicap ne méritait pas de vivre la même vie que de nombreuses femmes valides.

« On a toujours voulu me mettre dans une case en tant que personne handicapée. Et, plus tard, en tant que femme handicapée. » Aïcha Tessier a vite compris que cette « case » limitait son horizon. « Comme si, en fait, être handicapée vous donnait l’autorisation d’avoir une vie de handicapée, mais qu’il fallait que ça s’arrête là. »

Lire aussi  « Collé à son téléphone, il n`aime pas répondre à mes appels et SMS »

« Mais qu’est-ce qu’il lui trouve ? »

La pimpante aixoise, aujourd’hui âgée de 54 ans, a notamment ressenti cette pression à deux moments clés de sa vie. Lorsqu’elle a rencontré son futur mari, d’abord. Un homme valide très « charmant ». « Souvent j’ai entendu des petites réflexions du genre : Mais qu’est ce qu’il lui trouve ? Comme si moi, la petite handicapée, je n’avais pas le droit d’être avec un bel homme. »

Une grossesse contre-nature

Elle a enduré les mêmes remarques blessantes lorsqu’elle était enceinte de leur fils. « Des amies ont été très très dures avec moi parce qu’elles ne pouvaient pas avoir d’enfant. Elles ressentaient le fait que je sois enceinte, et pas elles, presque comme quelque chose de contre nature. »

Lire aussi  Le viol que j`ai subi à 15 ans a détruit ma relation avec les garçons

La force de résister

« Féminine, séductrice, mère, ce sont des choses qu’on aimerait ne pas voir chez les femmes handicapées. » Aïcha Tessier a ressenti fortement « ces injustices ». Mais elle y a aussi puisé la force de ne pas se laisser dicter son destin. « J’ai toujours refusé cette case dans laquelle on a voulu me mettre. Et dans laquelle je ne serai jamais ! »

 

 

Commentaires Facebook