Accueil Life style

Elle risque vingt ans de prison pour avoir tenté d`avorter après un viol

Elle risque vingt ans de prison pour avoir tenté d`avorter après un viol | Benin Times

Imelda Cortez, une Salvadorienne de 20 ans, est poursuivie par la justice de son pays pour avoir tenté d’avorter. Elle était tombée enceinte après avoir été violée par son beau-père depuis l’âge de 12 ans.

Agressée sexuellement durant des années par son beau-père, Imelda Cortez, une Salvadorienne de 20 ans, risque aujourd’hui vingt ans de prison pour avoir tenté d’avorter.



En avril 2017, la jeune femme a mis au monde l’enfant de son agresseur dans des toilettes. Bien que le bébé soit né en parfaite santé, Imelda a été envoyée aux urgences en raison de saignements abondants. Les médecins ont alors suspecté une tentative d’avortement et ont prévenu la police. Au Salvador, il est en effet totalement interdit d’avorter, quelles que soient les circonstances.

Lire aussi  ‘’J’ai surpris mon mari au lit avec sa belle-sœur … Devrais-je les dénoncer ?’’



Après une semaine à l’hôpital, la jeune Salvadorienne a été placée en détention et comparaît aujourd’hui devant le tribunal. Elle est accusée de tentative de meurtre aggravé.



Mensonges et menaces


 »C’est la plus extrême et scandaleuse injustice à l’égard d’une femme que j’ai jamais vue », a déclaré Bertha Maria Deleon, l’une des avocates de la jeune femme, citée par le Guardian. « L’État a à plusieurs reprises violé les droits d’Imelda en tant que victime: elle est profondément affectée mais on lui refuse tout suivi psychologique ». 


Lire aussi  La vie abîmée de Denise, Jamaïcaine violée par un prêtre

Les procureurs avaient d’abord accusé Imelda d’avoir inventé le viol pour justifier sa tentative d’avortement, jusqu’à ce qu’un test ADN prouve que son beau-père était bien le père de son enfant. Ce dernier était d’ailleurs venu lui rendre visite à l’hôpital et l’avait menacée de la tuer, elle et sa famille, si elle le dénonçait. Malgré tout, il n’a toujours pas été inculpé.



Imelda Cortez fait partie des 25 femmes emprisonnées au Salvador pour tentative d’avortement. Une pétition réclamant sa libération a déjà rassemblé plus de 50.000 signatures.

 

Source: 7sur7.be

Commentaires Facebook