Accueil Culture

Victoire des Ecureuils sur les Eperviers du Togo : Retour triomphal du Bénin à la Can

Victoire des Ecureuils sur les Eperviers du Togo : Retour triomphal du Bénin à la Can | Benin Times

Un match nul suffisait aux Ecureuils au Bénin pour savourer les délices de la Can 9 ans après. Au finish, les Ecureuils se sont imposés (2-1) au forceps face aux Eperviers du Togo. Malgré les absences de Stéphane Sessegnon, de Michaël Poté et de Sessi d’Almeida, ils sont arrivés à arracher leur billet pour Egypte 2019.

Impossible n’est pas Béninois ! Et les Ecureuils du Bénin l’ont encore démontré hier lors du match couperet de la 6è et dernière journée des éliminatoires de la Can Egypte 2019. Face aux Eperviers du Togo qui avaient forcément besoin d’une victoire pour passer ce cap, Michel Dussuyer et ses poulains ont réalisé l’exploit en s’imposant par le score de deux buts contre un. Alors qu’un match nul lui suffisait pour retrouver la plus prestigieuse compétition continentale après 9 ans, le Bénin est passé par toutes les émotions afin de prendre son précieux sésame pour la Can Egypte 2019 dans un derby fratricide Ouest-africain.

Sans complexe, Khaled Adenon et ses coéquipiers sont rentrés dans le match en dominant les Eperviers conduits par Emmanuel Adebayor, emblématique Capitaine et qui a certainement joué son dernier match avec l’équipe nationale du Togo. Une domination qui va se concrétiser à la 11è minute par David Djigla qui a profité d’une erreur du défenseur Akakpo Wilson pour trouver le petit filet intérieur de Bassa Djeri Sabirou. Emoussés par ce but de début de rencontre difficile, les Eperviers du Togo se sont montrés moins incisifs durant toute la première partie. De retour des vestiaires, Claude Le Roy qui ne jouera pas la 10è Can de sa carrière a donné des consignes à ses joueurs pour plus de percussion dans le jeu. D’un système de 4-5-1, il passe à un 4-4-2 avec Emmanuel Adébayor en deuxième intention et Floyd Aytié en métronome.

C’est ainsi qu’à la 71è minute de jeu, le capitaine des Eperviers va égaliser suite à un ballon mal dévié par le gardien de but des Ecureuils du Bénin, Saturnin Allagbé. A un but partout, la peur dans le ventre, le public n’attendait qu’un nouveau but pour exulter. Et c’est Steve Mounié qui va délivrer tout le peuple en inscrivant le but de la victoire à la 83è minute de jeu. Oublié au second poteau dans une situation de contre-attaque, il va juste mettre sa tête pour « crucifier » Bassa Djeri Sabirou. A 2-1, les carottes semblent être cuites pour Claude Le Roy et ses joueurs qui vont chercher en vain à revenir au score. Le Bénin se qualifie ainsi pour sa quatrième Can après celles de Tunis 2004, Ghana 2008 et Angola 2010.

Equipes

Bénin

Saturnin Allagbé, Olivier Verdon, Khaled Adenon, Mama Seibou (Avertissement 89’), Seidou Baraze, Cèbio Soukou (Anaane Tidjani 73’), David Djigla (Jodel Dossou 66’), Steve Mounié, Jordan Adeoti, David Kiki

Buts : David Djigla (11’), Steve Mounié (83’)
Coach : Michel Dussuyer

Togo

Bassa Djeri Sabirou, Wilson Akakpo (Akoro Akoro 7‘), Djene Dakonan (Avertissement 20’), Gilles Sunu, Hakim Ouro Sama, Jacques Alaixys Romao ; Koffi Franco Atchou, Steve Josué Lawson, Floyd Ayité, Emmanuel Adebayor

But : Emmanuel Adebayor (71-)

Coach : Claude Le Roy

Les 24 pays qualifiés

Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte (Pays hôte), Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Kenya, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Namibie, Nigeria, Ouganda, Rd Congo, Sénégal, Tanzanie, Tunisie, Zimbabwe

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Fraternité ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook