ActualitéInsolites et faits divers

Un imam nigérien risque l’expulsion de France pour apologie du terrorisme

Un imam nigérien risque l'expulsion de France pour apologie du terrorisme

En France, les autorités ont pris des mesures fermes à l’égard de la radicalisation, en particulier après les attaques terroristes de 2015 à Paris. Ces actions ont notamment conduit à la fermeture de plusieurs mosquées et à l’expulsion ou à l’assignation à résidence de certains individus suspectés de promouvoir des idées extrémistes.

À Pessac, près de Bordeaux, l’imam Abdourahmane Ridouane est au cœur d’une controverse, accusé de diffuser des idées favorisant l’extrémisme. Il a été assigné à résidence en attendant une possible expulsion vers le Niger en raison de publications sur les réseaux sociaux considérées comme faisant l’apologie du terrorisme.

Cette décision a été prise juste avant le passage de la flamme olympique en Gironde, dans un contexte de sécurité renforcée en prévision des Jeux Olympiques. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé une stratégie visant à contrer les milieux islamistes, avec des mesures strictes même pour ceux sans antécédents judiciaires.

L’imam Ridouane a contesté son assignation à résidence devant le tribunal administratif, arguant du manque de preuves et dénonçant un acharnement contre lui. Son avocat, Maître Sefen Guez Guez, remet en question les accusations reposant sur des interprétations contestables de ses publications sur les réseaux sociaux.

Lire aussi :   Un PDG condamné à verser 1 milliard à son ex-femme : record en Corée du Sud

La mosquée de Pessac avait déjà attiré l’attention des autorités en 2022, avec une fermeture temporaire annulée ultérieurement par le Conseil d’État. Ces événements récents soulignent les tensions persistantes entre les autorités françaises et certaines figures religieuses soupçonnées de propager l’extrémisme.

La décision concernant l’expulsion de l’imam Ridouane est en attente. Son éventuelle confirmation marquerait une nouvelle étape dans les efforts de la France pour contrôler les discours jugés extrémistes sur son territoire, soulevant des débats sur l’équilibre entre sécurité nationale et libertés individuelles.

Leave a Comment