ActualitéEconomie

Neom : vaste projet en Arabie saoudite amputé de 98%

Neom : vaste projet en Arabie saoudite amputé de 98%

Le projet de développement urbain ambitieux de Neom en Arabie saoudite fait face à des réductions massives alors que le gouvernement saoudien resserre les cordons de la bourse. The Line, une composante centrale de ce projet, voit sa taille initialement prévue réduite de 98 %.

Annoncé avec grand faste par le prince héritier Mohammed ben Salmane en 2017, le projet Neom avait pour objectif de métamorphoser le désert saoudien en une mégalopole futuriste de proportions gigantesques. Au cœur de cette vision se trouvait The Line, une ville linéaire s’étendant sur 170 km et prévue pour accueillir 1,5 million d’habitants d’ici 2030. Cependant, des contraintes financières majeures et des ajustements budgétaires ont contraint le gouvernement saoudien à revoir ses ambitions à la baisse.

Des documents indiquent que le budget 2024 pour Neom n’a pas encore été validé, entraînant des licenciements massifs sur le chantier et des signes évidents de difficultés financières. En conséquence, la longueur de The Line a été drastiquement réduite à seulement 2,4 km, ne pouvant désormais accueillir qu’une fraction de la population initialement prévue, soit moins de 300 000 personnes.

Lire aussi :   Maroc, Algérie : tensions diplomatiques et conséquences économiques

Cette décision radicale reflète les défis auxquels le projet Neom est confronté, avec un coût estimé entre 1 000 et 1 500 milliards de dollars. L’objectif de diversification de l’économie saoudienne au-delà de ses industries pétrolières et gazières semble de plus en plus difficile à atteindre dans le contexte actuel.

Outre les problèmes financiers, le projet Neom est également entaché de controverses, notamment des accusations d’expropriation forcée de communautés locales et des violations des droits de l’homme. Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a récemment condamné l’exécution imminente de membres de la tribu Howeitat, opposés au projet Neom.

Malgré ces défis colossaux, des entreprises internationales continuent de s’engager dans le projet. Des sociétés renommées telles que AtkinsRéalis, Jacobs, Aecom, Bechtel et Keller sont toujours impliquées, bien que les ajustements massifs suscitent des inquiétudes quant à la viabilité à long terme de Neom.

Lors d’un récent forum mondial des entrepreneurs, les représentants de Neom ont réaffirmé leur engagement à poursuivre le développement du projet, mettant en avant les progrès réalisés sur d’autres composantes majeures de Neom telles que The Spine, Oxagon, Trojena et l’aéroport international de Neom. Le directeur général de Neom, Nadhmi Al-Nasr, a souligné l’importance cruciale du projet dans la transformation économique du royaume, affirmant que les retards actuels permettront de mieux répondre aux besoins économiques et de créer des opportunités d’emploi.

Lire aussi :   Cancer : il y a 4000 ans, les Égyptiens tentaient un traitement chirurgical - Égypte

Leave a Comment