ActualitéPolitique

BRICS: la Russie propose une approche mesurée pour l’élargissement

BRICS: la Russie propose une approche mesurée pour l'élargissement

Depuis sa fondation en 2006, le groupe BRICS, initialement composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine, auquel s’est ensuite jointe l’Afrique du Sud, a joué un rôle important dans la redistribution des forces géopolitiques mondiales. L’ajout récent de l’Égypte, des Émirats arabes unis, de l’Iran, de l’Arabie saoudite et de l’Éthiopie au groupe depuis le 1er janvier dernier a élargi sa base et accru son influence sur la scène internationale. Ces extensions successives témoignent de l’attrait croissant du bloc et de son potentiel en tant que contrepoids aux puissances occidentales établies.

La présidence russe des BRICS pour l’année 2024, annoncée lors du passage de relais le 1er janvier, marque une étape importante dans l’évolution de cette alliance. Plus de 250 événements sont prévus au cours de cette année, culminant avec le sommet des BRICS en octobre à Kazan, au Tatarstan, soulignant ainsi l’ambition de la Russie de renforcer les liens au sein du groupe et d’étendre son influence.

Lire aussi :   Un mastodonte chinois souhaite investir dans un pays du Maghreb

Lors d’une récente réunion des ministres des Affaires étrangères du groupe à Nijni Novgorod, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a plaidé pour une approche mesurée de l’élargissement des BRICS. Il souligne l’importance d’une expansion contrôlée et réfléchie pour éviter de compromettre les avantages pratiques du groupe, comparant cela à une « explosion de supernova ».

L’intérêt manifesté par une trentaine de pays, principalement d’Asie du Sud-Est et de la région Asie-Pacifique, pour l’adhésion aux BRICS témoigne de la pertinence croissante de cette coalition. Cependant, la Russie insiste sur l’importance de privilégier la qualité sur la quantité lors de l’élargissement, afin de renforcer la cohésion et l’efficacité du groupe.

Les implications de l’élargissement des BRICS pourraient être significatives, avec le risque de déséquilibres internes en cas d’expansion trop rapide. Une approche trop restrictive, cependant, pourrait freiner l’élan du bloc en tant que force alternative aux alliances occidentales. Ainsi, l’expansion future des BRICS devra être soigneusement dosée pour maintenir son intégrité et sa pertinence sur la scène mondiale.

Lire aussi :   Mesure antidumping : le Maroc contrattaque le dumping turc

En fin de compte, l’approche russe envers l’élargissement des BRICS reflète un équilibre subtil entre ouverture et prudence. Cette stratégie vise à garantir que chaque nouvelle adhésion contribue de manière constructive à la mission globale du bloc, renforçant ainsi sa position en tant qu’acteur influent et respecté sur la scène internationale.

Leave a Comment