Politique

USA : Biden de plus en plus isolé dans son propre camp

USA : Biden de plus en plus isolé dans son propre camp

La course à la présidence américaine prend un nouveau tournant alors que le président en exercice, Joe Biden, fait face à une vague de critiques au sein de son propre parti. Des membres éminents du Parti démocrate remettent en question sa légitimité en raison de ses récentes performances qui soulèvent des doutes sur sa capacité à mener une campagne vigoureuse contre Donald Trump pour un second mandat.

Le débat du 27 juin entre Joe Biden et Donald Trump semble avoir marqué un point décisif. La prestation décevante du président en exercice a renforcé les inquiétudes quant à sa capacité à affronter les défis d’une nouvelle campagne présidentielle. Cette préoccupation se reflète dans les sondages récents, qui révèlent une inquiétude croissante parmi l’électorat démocrate concernant l’âge du président.

Face à cette situation, des voix influentes au sein du Parti démocrate commencent à se faire entendre. Jerrold Nadler, représentant de New York, fait partie des personnalités de premier plan qui suggèrent ouvertement que Biden devrait renoncer à se présenter pour un second mandat. Cette position, exprimée lors d’une réunion virtuelle de crise du leadership démocrate à la Chambre des représentants, marque une rupture significative avec la ligne officielle du parti.

Lire aussi :   Maghreb : L'Algérie lance un recensement militaire pour le service national

Malgré les remous, Joe Biden affiche une confiance inébranlable. Interrogé sur le soutien de son parti, il a répondu de manière catégorique. Cependant, cette assurance contraste avec les déclarations de certains élus démocrates, comme Adam Schiff, qui pointent du doigt l’âge du président comme un obstacle majeur à une victoire contre Trump.

La vice-présidente Kamala Harris est évoquée comme une alternative potentielle, bien que cette option ne fasse pas l’unanimité. Certains démocrates mettent en avant les qualités de Harris comme une possible solution de repli face aux incertitudes entourant la candidature de Biden.

Les tentatives de gestion de crise au sein du parti semblent jusqu’à présent infructueuses. Le sénateur Mark Warner n’a pas réussi à réunir ses collègues démocrates pour aborder la situation, reportant les discussions à la prochaine réunion parlementaire prévue.

Le sénateur Chris Murphy, proche de Biden, reconnaît l’importance pour le président de redoubler d’efforts, notamment en multipliant les apparitions publiques sans prompteur. Il souligne l’importance importante des jours à venir pour l’avenir politique du président et du pays.

Lire aussi :   Les BRICS prennent position pour la Palestine: cessez-le-feu et adhésion à l'ONU en vue

Leave a Comment