ActualitéPolitique

Ukraine : la contre-attaque russe aux armes occidentales

Ukraine : la contre-attaque russe aux armes occidentales

Depuis le début du conflit en Ukraine en février 2022, la guerre a pris une tournure complexe, avec l’utilisation de tactiques militaires avancées et d’armes sophistiquées. L’Occident a soutenu l’Ukraine en lui fournissant des armes et des équipements modernes, mais les forces russes ont réussi à contrer ces armements grâce à des technologies de brouillage électronique avancées. Selon des rapports de presse américains, cette guerre est devenue un champ de bataille moderne où les capacités des armes occidentales sont mises à l’épreuve face aux défenses russes.

Des sources telles que The Washington Post ont révélé que les munitions guidées par satellite fournies par les États-Unis, comme les obus Excalibur et les systèmes de roquettes HIMARS, ont rencontré des obstacles importants en raison des contre-mesures russes. Les rapports de l’armée ukrainienne ont montré une chute dramatique de l’efficacité de ces armes, obligeant Kiev à arrêter leur utilisation. Par exemple, le taux de réussite des obus Excalibur est tombé en dessous de 10 %, entraînant l’abandon de ces munitions.

Lire aussi :   Chine et Russie : Divergences sur un Projet Gazier en Eurasie

La capacité russe à contrer les armes de haute technologie a des répercussions profondes non seulement pour l’Ukraine mais aussi pour ses alliés occidentaux. Cette capacité pourrait servir de modèle pour d’autres adversaires potentiels comme la Chine et l’Iran, expliquant en partie le regagnement d’initiative des forces russes sur le terrain. Cette guerre souligne l’importance importante des contre-mesures électroniques dans les conflits modernes.

Face à cette résistance russe, les pays occidentaux envisagent de modifier leur approche stratégique envers la Russie. Le Royaume-Uni a autorisé l’Ukraine à utiliser ses missiles de croisière Storm Shadow pour cibler le sol russe, marquant un changement significatif dans les restrictions imposées par les alliés occidentaux. Cette décision a été suivie par des déclarations de soutien de l’OTAN et des pressions internes en France pour une politique similaire.

La Russie a réagi avec fermeté à ces changements, menaçant de frapper des cibles militaires britanniques et mettant en garde contre une escalade du conflit si les États-Unis adoptaient des mesures similaires. Cette situation délicate souligne les défis et les risques d’une guerre technologique moderne, où chaque avancée militaire peut être rapidement contrée par des innovations adverses.

Lire aussi :   Iran : Accord de coopération entre la Russie et l'Iran : Nouvelle alliance géopolitique à surveiller

Les autorités ukrainiennes ont sollicité l’aide du Pentagone pour améliorer les armements fournis, mais les solutions apportées ont été freinées par des processus bureaucratiques. Les corrections apportées aux bombes JDAM ont été inefficaces face aux contre-mesures russes croissantes, illustrant la constante course à l’innovation et à la contre-innovation sur le champ de bataille.

Leave a Comment