ActualitéPolitique

Maroc, Algérie : tensions diplomatiques et conséquences économiques

Maroc, Algérie : tensions diplomatiques et conséquences économiques

Les relations tumultueuses entre le Maroc et l’Algérie, exacerbées par la rupture de leurs liens diplomatiques en 2021, ont des répercussions profondes non seulement sur leur coopération bilatérale mais aussi sur leurs échanges commerciaux. Les différends historiques, en particulier sur la question du Sahara occidental, ont entraîné une nette détérioration de leurs relations économiques.

En 2021, le commerce entre les deux pays était dominé par les dattes, devenant le principal produit exporté par le Maroc vers l’Algérie, dépassant même le gaz naturel. Cependant, en 2023, la situation a radicalement changé. La valeur des importations marocaines en provenance d’Algérie a chuté à 441 millions de dirhams, représentant 67 % du total des importations cette année-là, marquant ainsi un impact significatif du conflit sur les échanges commerciaux.

Parallèlement, les exportations marocaines vers l’Algérie ont atteint environ 653 millions de dirhams, en baisse de 18 % par rapport à l’année précédente. Les importations en provenance d’Algérie ont également diminué, totalisant seulement 650 millions de dirhams, soit une baisse de 61 % par rapport à l’année précédente. Le volume total des échanges commerciaux a ainsi atteint 1,3 milliard de dirhams en 2023, le niveau le plus bas depuis 1999.

Lire aussi :   Annonce des USA pour renforcer la sécurité de l'Ukraine

Cette diminution des échanges commerciaux témoigne des conséquences directes des tensions politiques entre le Maroc et l’Algérie. Cela affecte non seulement la balance commerciale des deux pays, mais aussi leur stratégie économique régionale, les obligeant à diversifier leurs marchés et à rechercher de nouveaux partenariats économiques.

Ces évolutions économiques reflètent les défis plus vastes auxquels sont confrontées les relations entre le Maroc et l’Algérie. Elles soulignent la complexité et l’ampleur des impacts des tensions politiques prolongées sur le commerce et la coopération régionale. Ainsi, la situation actuelle entre ces deux pays reste une préoccupation majeure pour la stabilité et le développement économique de la région du Maghreb.

Leave a Comment