Accueil Techs

Learn2code : Etrilabs initie les enfants et ados aux subtilités de l’informatique

Learn2code : Etrilabs initie les enfants et ados aux subtilités de l’informatique | Benin Times

Amener les enfants et les jeunes à créer leurs propres jeux et à mieux assimiler les concepts de la programmation informatique. C’est ce à quoi s’attèle chaque année le Tech hubs Etrilabs à travers son Camp Learn2code. Cette opportunité d’éveil de talents en est à sa 4ème édition. Elle est prévue pour démarrer en mi-août 2017 à Cotonou.

En plus de leur faire découvrir le mode d’utilisation du logiciel Scratch pour concevoir des jeux inédits, la 4ème édition de ce camp prévoit de permettre aux jeunes de 08 à 13 ans d’apprendre à utiliser le logiciel Scratch et de leur faire bénéficier de l’initiation à un outil intuitif et ludique. Il s’agit du kit de développement intitulé « Osmo » pour comprendre les concepts de base de la programmation informatique. Quant aux jeunes de 14 à 18 ans, ils seront à même de confectionner un site internet au terme des activités de la 4ème édition du camp Learn2code.

Lire aussi  Tekxl relance Teklions, le programme d’accélération destiné aux porteurs de projets numériques

 

Comment souscrire au Learn2code 2017 ?

Le Learn2code est loin d’être une opportunité payante. C’est un camp de rassemblement entièrement gratuit. Il a pour objectif d’occuper les jeunes de manière saine et instructive en les associant aux activités innovantes dans le domaine de l’informatique. A cet effet, il donne la possibilité à ceux qui remplissent les critères de participation, c’est-à-dire les jeunes dont l’âge varie entre 8 et 18 ans, de s’inscrire via un formulaire en ligne sur le site web cotonou.etrilabs.com/learn2code.

Lire aussi  First global challenge 2017 : BéninBot représente le Bénin à Washington

 

Afin de réussir à inculquer aux enfants et aux jeunes, des activités funs, intéressantes et créatives au service du développement, EtriLabs s’engage ainsi à démystifier les technologies de l’information et de la communication.

Par Arias A.

Source : Benin tech

Commentaires Facebook