Accueil Sports

Vitalor Ligue2: Réal Sports de Parakou a corrigé Jeunesse Sportive de Ouidah

0

La Jeunesse Sportive de Ouidah a encore enregistré sa troisième défaite à domicile face au Réal Sports de Parakou sur une marque in extremis de deux buts à un. C’était en marge de la troisième journée du championnat national Vitalor Ligue2. Alors que Hodio FC de Comé est en pôle position en signant une nouvelle victoire face à Entente FC d’un but à zéro au bercail.

Après leur bonne entame couronnée d’un succès extraordinaire face à Akanké FC(4-1) pour le compte de la deuxième journée, Réal Sports de Parakou est venu dicté sa dernière loi à la Jeunesse Sportive de Ouidah sur un score(2-1) dans un duel à haute intensité. Déjà (4è) de jeu, Aboki Bases a ouvert la marque avant que Assarepele Moses ne corse l’addition (35è) à la suite d’un débordement sur le flanc gauche de l’avant-centre Worou Théophile. Un résultat qu’ils ont conservé jusqu’à ce que le juge central ne renvoi aux vestiaires. Après le temps d’oxygénation, les hommes de Pamphile Winssavi sont revenus plus entreprenants histoire d’effacer la honte devant son public. Dans un pressing terrible, Ahmed Babatundé et ses coéquipiers ont mis le pied sur l’étrier en duisant le score (54è ;1-2) par l’intermédiaire de Kovè Donné. Sentant le danger d’égalisation à sa porte, le technicien Patrick Agbégninou a procédé rapidement à des changements pour empocher les trois points. Devant une défense béton, avec un capitaine très percutant, JSO a développé toutes les incursions possibles pour rendre la parité. Mais les « Parakois » sont restés très solides, invaincus pour rentrer au nord fier. Ce qui a été réaliste à l’issue de la rencontre leur faisant six points. Satisfait, l’ex-coach de As Cotonou a exprimé « une victoire à domicile, une à l’extérieur, ce n’est qu’une satisfaction. J’ai d’abord fixé les joueurs qui se sont battus. Ça n’a été facile. Eux-mêmes le savaient. Puisse qu’on a joué sur un terrain sur un terrain qui n’est approprié à notre façon de jouer. Je leur ai dit que c’est la bataille, c’est les duels qui feront qu’on va gagner et ils se sont sacrifiés. Je leur remercie infiniment » Témoin oculaire de la belle prestation de ses enfants, le président Toundé Yebadokpo n’a pas caché ses sentiments de joie « je suis très ému du bon jeu produit par mes joueurs malgré l’état du terrain. Je remercie le Tout-puissant car il opère de bonnes choses dans la vie de club et nous sommes prêts pour aller très loin dans ce championnat car nous avons de nouvelles recrues que nous n’avons encore expérimenté »

Jules D.ETCHO

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here