Accueil Sport Inter

« Quand je perd, je pars; quand je gagne, je reste »

"Quand je perd, je pars; quand je gagne, je reste"

Zinedine Zidane s’est présenté devant les médias en marge du match face à Osasuna. Le technicien du Real Madrid a mis en lumière l’attitude de ses joueurs face à Séville, mais ne souhaite pas se reposer sur ses lauriers.

« La solidité est la clé du succès. Au-delà du match à Séville, ce qu’il ressort est que nous jouons en équipe. Pour gagner des matches, il faut jouer ainsi. Il n’y a pas de matches faciles. Quand tu es en groupe, tu peux mieux te battre. Nous devons rester sur cette ligne », a affirmé le tacticien français en conférence de presse à Madrid.

Zinedine Zidane est revenu sur la difficulté de la Liga : « Je ne sais pas contre combien d’équipes il faut gagner. Cela est difficile de gagner des matches. Dans ce championnat tout peut se passer. La Liga est très bonne. Voir toutes les équipes en haut est exigeant ».

Lire aussi  L'actu des transferts foot et rumeurs du mercato du 13 août 2019

Concernant les blessures, le Français a indiqué : « Je ne suis pas inquiet, mais bien dérangé. Je ne veux pas que mes joueurs soient blessés, mais c’est une partie du football que nous ne contrôlons pas très bien. Ceux qui travaillent ici sont très bons, mais il faut parfois accepter qu’une blessure puisse arriver. Le calendrier plein de matches a aussi un impact sur cela ».

« Nous n’avons pas beaucoup changé notre préparation. Tous les préparateurs physiques pensent à l’équipe et sont de grands professionnels. Tout le monde a son avis sur ce qu’il se passe ensuite. Ce que je dois dire est que nous avons besoin d’un peu de respect pour eux. Nous travaillons très bien en présaison, mais les blessures dépendent de beaucoup de facteurs ».

Zinedine Zidane a également évoqué la cérémonie The Best et le trophée remporté par Leo Messi : « Le The Best me semble-t-il juste ? Je ne l’ai pas vu, ni m’en suis rendu compte. Je suis content pour mes joueurs. Je ne dirai pas s’ils le méritent ou non, mais quand un joueur est bon, il l’est toujours, pour toute la vie ».

Lire aussi  Valverde tranche entre Fati et Dembélé

En outre, le technicien français ne craint pas les bruits médiatques ni le mot ‘crise’ : « C’est tout le temps comme ça et ça continuera. Quoi qu’il se passe. Le prochain match est ce qui importe. Ce qui m’anime est ce qu’il y a en jeu ce mercredi. Nous devons faire un grand match, avec les mêmes attitude et intensité ».

« Le football est ainsi. Quand je perds, je pars; quand je gagne, je reste. Seul le match face à Osasuna m’intéresse. Je me sens fort. Pareil qu’il y a un mois. J’essaie de donner le meilleur, comme lorsque j’étais joueur. On apprend beaucoup dans la difficulté », a-t-il ajouté.

Source: B Soccer

Commentaires Facebook