Accueil Sports

Ecureuils: Tchomogo accroche ses patins et se voit incritiquable !

Ecureuils: Tchomogo accroche ses patins et se voit incritiquable ! | Benin Times

 

Il serait peut-être lassé des critiques ! Interrogé sur les éliminations du Bénin à Bamako ( Mali 5-2 Bénin, Elim Can 2017, Ndlr) et à Kano ( Nigéria 2-0 Bénin, Elim CHAN 2018), le sélectionneur béninois des A et A’, Oumar Tchomogo a plutôt lavé son honneur.

 

Des propos qui vont certainement faire couler beaucoup d’encres. Invité samedi sur la télévision nationale, Oumar Tchomogo s’est lavé les mains dans les éliminations du Bénin pour la CAN 2017 et pour le CHAN 2018.   

 

“D’habitude, quand on perd c’est toujours l’entraîneur et on assume. Mais quand on perd un match sur les faits dans le jeu, il faut comprendre et dire que c’est le joueur. Le match du Mali, c’est des erreurs sur un joueur et ce n’est pas l’entraîneur. Mais si on perd un match en laissant un bon joueur sur le banc, c’est l’entraîneur qui l’assume. Quand c’est sur des faits sur un terrain, je crois à un moment donné, il faut situer les responsabilités. Contre le Mali, il y a eu pleins de problèmes en dehors du football. Je suis d’accord, on passe à côté” a tenté de se laver l’ancien capitaine des Ecureuils.

Pour l’élimination des locaux au CHAN 2018, Tchomogo a déroulé avec son speech peut-être préparé à l’avance. Il brandit d’abord, l’éternel argument de l’absence du championnat national et enchaîne avec le penalty manqué par Mama Seibou. Pour lui, l’élimination du Bénin ne saurait assumé par le sélectionneur.  

 

Lire aussi  Exclu : Dussuyer ne reviendra pas au Bénin !

“Quand vous prenez le match à Kano (face au Nigéria en éliminatoire du CHAN, Ndlr), Mama manque un penalty. C’est le même qui a marqué une semaine plus tôt. Supposons que je change un joueur et que c’est ce dernier qui rate le penalty. Je pense que vous serez le premier à me tirer dessus. Il faut situer les responsabilités à certains moments”, a t-il ajouté.

Carinos CHANHOUN

Lire aussi  Ecureuils : Rudy Gestede de retour, les 23 contre la Côte d’Ivoire

 

Commentaires Facebook