Accueil Société

Une route de 22,9 milliards F CFA pour Lokossa-Dévé-Aplahoué-frontière Togo

Une route de 22,9 milliards F CFA pour Lokossa-Dévé-Aplahoué-frontière Togo | Benin Times

Le ministre des infrastructures et des transports, Alassane Séidou, a procédé jeudi 7 février 2019, à Djakotomey, le lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-frontière Togo.

lokossa-deve-aplahoue Lancement de travaux routiers à Djakotomey

Circuler sur la route Lokossa-Dévé-Aplahoué-frontière Togo devrait être chose aisée dans vingt-quatre (24) mois. Les travaux d’aménagement et de bitumage de ce linéaire de 46,11 kilomètres démarrent. Le ministre béninois des infrastructures, Alassane Séidou, à la tête d’une délégation composée de ministres, de techniciens, de partenaires au développement, notamment le représentant résident de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), a procédé jeudi 7 février 2019 au lancement des travaux. La cérémonie de lancement a mobilisé députés à l’Assemblée nationale, préfets des départements du Mono et du Couffo et des autorités politico-administratives et populations des différentes localités bénéficiaires du projet, et s’est déroulée dans une ambiance de fête.

Selon le ministre Alassane Séidou, les travaux d’aménagement et de bitumage de cette route s’inscrit dans la vision et la ligne d’orientation cardinale des actions du Gouvernement visant à faire du Bénin, un « pays phare, moderne et bien gouverné ». Ils sont mus, soulignera le ministre, par la volonté du président de la République de « doter notre pays d’infrastructures adéquates pour le bonheur des populations béninoises ».

Infrastructure moderne pour désenclaver la région

alassane-seidou Alassane Séidou ministre des Infrastructures et des Transports

L’infrastructure routière à construire, selon la présentation faite par le directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji, est constituée de deux sections. La première, allant de Lokossa à Aplahoué et longue de 36,11 kilomètres, fait partie de la route nationale n°2, va être aménagée en « noir » pour la première. Sur cette section actuellement en terre,

« la route projetée est une chaussée de 7 mètres de large avec deux voies de 3,5 mètres chacune, de deux accotements de largeur 1,50 mètres chacun en rase campagne, et de 1,750 m de largeur en agglomération avec des caniveaux si cela est nécessaire », indique Jacques Ayadji. 

Partie intégrante de la route inter-Etats n°4, l’autre section sera élargie dans le cadre du projet.

D’un coût global de vingt-deux milliards neuf cent trente-cinq millions trois cent quarante-sept mille sept cent dix-neuf (22 935 347 719) francs CFA, les travaux sont financés par la BOAD à hauteur de vingt et un milliards trois cent douze millions neuf cent quatre-vingt-trois mille six cent vingt-deux (21 312 983 622) de nos francs et le budget national, un milliard six cent vingt-deux millions trois cent soixante-quatre mille quatre-vingt-dix-sept (1 622 364 097).

Ces travaux dont le financement est déjà « bouclé » vont permettre de désenclaver les communes de Lokossa, Djakotomey et Aplahoué et mettre fin aux calvaires des usagers confrontés à des difficultés de circulation et des nuisances de toutes sortes.

Au dire du ministre Séidou, cette infrastructure va non seulement améliorer les conditions de vie des populations mais aussi accroitre les échanges entre les départements du Mono et du Couffo.

Joie et reconnaissance

route-lokossa-deve-aplahoue Joie à la découverte des caractéristiques de l’infrastructure routière

Lire aussi  Le Bénin prévoit la création d’un réseau des ministres en charge de l’économie numérique dans l’espace francophone

Sortie très nombreuse, la population des différentes communes bénéficiaires de l’infrastructure n’a pas caché sa joie. A travers chants et danses, ils ont manifesté leurs enthousiasmes.

 

« Ce jour est un grand jour parce que c’est un rêve qui se réalise », s’est réjoui Oswald Homeky, ministre du tourisme et natif de la région. « Depuis des années, les populations de la région, nous avons tous rêvé que la partie enclavée soit désenclavée », a poursuivi l’autorité indiquant qu’après « plusieurs campagnes, plusieurs promesses », c’est le président Talon qui concrétise leur rêve. « Je porte la voix des populations pour dire merci au président de la République », a dit le ministre Homeky.

« La joie est grande est les mots pour nous manquent », a fait savoir Etienne Tognigban, maire de Djakotomey. La joie des populations est d’autant plus grande que de nombreux travaux connexes seront réalisés dans le cadre de ce projet. Il s’agit notamment de la réalisation de 12 000 mètres linéaires de clôture pour les écoles, les marchés, les centres de santé et de jeunes, de la construction de trente (30) latrines au profit des écoles, des marchés, des centres de santé et de jeunes, du pavage des accès des écoles, centres de santé et des marchés (fourniture et pose de 8 000 m² des pavés autobloquants de 8 cm d’épaisseur) et la construction de dix-sept (17) modules de trois (03) classes avec bureau, magasin et les équipements et matériels nécessaires à leur bon fonctionnement.

Les travaux seront réalisés par le groupement NSE Côte d’Ivoire et NSE Liban.

En vue de s’assurer de la qualité des travaux, le groupement de bureaux DECO-IC/BECI-BTP/AGEIM a été sélectionné pour la surveillance et le contrôle. Si tout va bien, l’infrastructure devrait être livrée en février 2021. Et ce, pour le bonheur des populations.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Banouto ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook