Accueil Société

UEMOA / Finance digitale : Etat des lieux de la réforme du secteur

UEMOA / Finance digitale :  Etat des lieux de la réforme du secteur | Benin Times
UEMOA / Finance digitale : Etat des lieux de la réforme du secteur

Iris AGOLI-AGBO

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a mis en place un projet d’interopérabilité pour accroître l’adoption des services financiers numériques dans l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). D’un coût global estimé à 05,47 milliards F CFA, ce projet, s’inscrit dans la vision de la BCEAO de mettre en place une infrastructure de paiement permettant les échanges de « compte à compte » quels que soient le type de compte, l’instrument, le service et les canaux utilisés, ainsi que l’intégration de tous les prestataires de services financiers, via la plateforme du Groupement interbancaire monétique de l’Union (GIM-UEMOA). À mi-parcours, les acteurs font le bilan du programme.

Il ressort de l’état des lieux que 62,9 millions de comptes ouverts pour 1907,7 millions de transactions et 23 533 milliards francs CFA en 2018. Le taux d’activité reste cependant faible (37,77%) ; même si les services financiers numériques sont en pleine croissance dans les pays de l’UEMOA.
Quant à l’écosystème, il reste diversifié avec 148 établissements de crédit dont 129 banques et 19 établissements financiers, 33 initiatives d’émission de monnaie électronique et plus de 600 Systèmes financiers décentralisés (SFD) et environ 40 sociétés de transfert rapide d’argent.
Des recommandations ont été également faites pour dynamiser le secteur. Au nombre de celle-ci, on peut citer la promotion d’un identifiant unique des populations ; la révision de la réglementation sur les comptes dormants ; l’approfondissement des échanges avec les Autorités de régulation des télécommunications ; le renforcement de la capacité opérationnelle et technique du GIM-UEMOA. Il y a également l’accélération du processus de digitalisation des paiements des administrations et des grandes entreprises, la mise en place d’un modèle économique axé sur la réduction de la circulation de la monnaie fiduciaire et la promotion des paiements numériques.

Source: Pharaons

Commentaires Facebook
Lire aussi  Promotion du tourisme en zone humide par l’ONG SDD : Le « Ncct » fait découvrir les merveilles touristiques du Bénin