Accueil Société

UAC / Suppression de la gratuité des inscriptions: Les responsables d’amphis préparent la riposte

0
PARTAGER

UAC / Suppression de la gratuité des inscriptions:

Les responsables d’amphis préparent la riposte

La suppression de la gratuité des inscriptions dans les universités publiques du Bénin était au cœur d’une assemblée générale tenue ce mercredi à l’Université d’Abomey calavi (UAC). Les responsables d’amphis réunis au sein du Bureau d’Union d’Entité (BUE) de la Faculté des langues, lettres , arts et communication ( Fllac) et de la Faculté des sciences humaines et sociales ( Fashs) se sont retrouvés pour discuter de la question. Il s’agit pour eux de réfléchir sur les moyens de riposte pour aller contre cette décision gouvernementale.

Bruno EGOUCHOLA (Stg)

On se rappelle que c’est le lundi 2 octobre 2017, dans son discours à l’occasion du lancement de la rentrée académique 2017-2018 que la ministre de l’enseignement supérieur Marie-Odile Attanasso a annoncé la fin de la gratuité des inscriptions dans les universités publiques du Bénin. Les frais à débourser étant désormais de 25.000, 50.000 ou 75.000fcfa selon le cycle licence, Master ou le doctorat. Une décision qui suscite mécontentement depuis son annonce. Réunis en assemblée générale extraordinaire, les responsables d’étudiants de l’ex-faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash) ne sont pas passés par quatre chemins pour exprimer leurs désapprobation. Ils se disent déjà en ordre de bataille pour manifester contre cette décision gouvernementale «qui intervient dans un contexte où l’étudiant ou le nouveau bachelier peine à s’offrir la pitance» car précisent-ils «toutes les tentatives pour rencontrer les autorités competentes ont été vaines». Le président du Bureau d’union d’entité de la Fllac Neraud Ouensavi, invite ses «camarades étudiants» à faire encore preuve de patience le temps de trouver une issue pacifique car d’autres démarches sont en cours fait-il savoir. «Nous menons d’autres démarches qui pour le moment n’ont pas encore abouti et d’ici lundi prochain, nous croyons avoir un gain de cause» rassure Neraud Ouensavi qui invite les étudiants de la Fllac et de la Fashs en particulier et toute la communauté estudiantine en général à se tenir prêts «pour défendre la cause estudiantine».


Source : Les pharaons

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here