Home Société Syrie: l’armée turque bombarde les forces spéciales américaines

Syrie: l’armée turque bombarde les forces spéciales américaines

Syrie: l’armée turque bombarde les forces spéciales américaines | Benin Times
Syrie: l’armée turque bombarde les forces spéciales américaines

L’armée turque a attaqué par bombes une unité des forces spéciales américaines vendredi dans le nord de la Syrie « par erreur ». Elle se dirigeait vers des combattants kurdes.

Peu de jours avant ce bombardement, le président américain Donald Trump avait annoncé le retrait des soldats américains de la région. Selon CNN, il n’y a pas eu de blessés et l’artillerie a échoué à quelques centaines de mètres de l’endroit où les troupes américaines étaient positionnées. Le Pentagone n’a pas encore réagi.  Le pilonnage s’est produit sur la colline de Mashtenour à Kobani, une ville sous contrôle kurde à proximité d’une frontière.

L’armée turque est mobile dans la région pour en prendre le contrôle. Cette ville est actuellement aux mains du groupe de combattants kurdes, le YPG. L’armée tuque juge que des combattants des forces de police palestiniennes fomentait de lancer des attaques sur la frontière depuis la zone. Interrogé sur les bombardements sur le terrain de la Maison Blanche vendredi après-midi, le président a affirmé: « Nous allons y jeter un coup d’oeil ».

Lire aussi  Bénin : Des ravisseurs de peuhl arrêtés dans la ville de Parakou

Pour rappel, les hauts gradés américains ont fait le reproche au président Trump d’avoir abandonné les Kurdes qui, au premier rang, ont sacrifié leurs vies dans la lutte contre Daech. »Cette politique soudaine d’abandon menace de défaire cinq années de combat contre l’EI et va sérieusement atteindre la crédibilité et la fiabilité des Américains dans toutes les batailles futures dans lesquelles nous aurons besoin d’alliés forts » a écrit le général qui a pris sa retraite cette année. Dans le magazine The Atlantic, il rappelle: « Les FDS ont libéré des dizaines de milliers de kilomètres carrés et des millions de personnes des griffes de l’EI. Durant les combats, elles ont déploré 11 000 victimes ».

Lire aussi  Une star de p*rn*graphie naine poignarde son mari infidèle avec un couteau à beurre

Mark Hertling, ancien commandant des forces terrestres américaines en Europe, qui a dirigé la « Task force iron  » en Irak, pense que la décision de Trump « présage (ait) un désastre à venir pour les Etats-Unis ». « Nos anciens alliés de confiance dans la lutte contre l’EI sont attaqués par un allié de l’OTAN, la Turquie « , mentionne t-il sur Twitter.  » Les répercussions pour les Etats-Unis et l’OTAN seront durables et au détriment de la sécurité de l’Europe et du monde  » a-t-il fait savoir.

Commentaires Facebook