Accueil Société

Revue du secteur de l’énergie, exercice 2016 : La disponibilité de l’électricité préoccupe

0
PARTAGER

La revue du secteur de l’énergie, exercice 2016, s’est déroulée, sur le thème « Etat du secteur de l’énergie au Bénin : bilan et réformes », ce mercredi 6 décembre à Cotonou. L’ouverture officielle des travaux a été présidée par le ministre de l’Energie, Jean Claude Houssou.

Examiner le point de la mise en œuvre des recommandations de la revue gestion 2015, faire la synthèse des acquis et élucider les difficultés rencontrées, en vue de formuler de nouvelles recommandations. Ce sont les objectifs de la revue du secteur de l’énergie, exercice 2016, qui a eu lieu hier à Cotonou. Les participants se sont penchés sur l’état des lieux du secteur de l’énergie au Bénin, la gestion du secteur, la situation financière des entreprises du secteur et les besoins en financement.
Le directeur général de l’Energie, Amine Kaffo, rappelle que la bonne tenue de la revue chaque année permet de faire le point d’exécution des activités et des actions engagées par le gouvernement dans le secteur, d’analyser les perspectives et de formuler les recommandations pour l’année qui suit. Il indique que c’est un outil d’aide à la prise de décisions pour le développement durable du secteur. Pour lui, la disponibilité des produits énergétiques appropriés et aux coûts les plus bas possibles constituent dans tout pays un facteur incontournable pour le bien-être des populations et le développement des secteurs d’activités économiques. Amine Kaffo souligne que l’importance accordée à ce secteur dans la politique de développement du pays a conduit les autorités, au plus haut niveau, à engager avec l’appui des partenaires techniques et financiers d’importantes réformes, et à mettre en place des instruments pour son développement.
Pour sa part, le coordonnateur national du programme du Millennium Challenge Account (Mcc-Mca Bénin 2), Gabriel Dégbègni, explique que depuis la dernière revue du secteur, en juin 2016, Mca-Bénin 2 et Mcc ont pris, après l’Union Européenne, le flambeau de chef de file des Ptf avec l’Agence française de Développement, comme co-chef de file.
Les nombreuses actions entreprises par le ministre ont permis, a-t-il souligné, de maîtriser la crise énergétique. Il ajoute que la revue n’apporte véritablement de valeur ajoutée significative que si elle permet d’identifier et d’apporter des solutions appropriées aux problèmes du secteur. Selon lui, l’opérationnalisation de l’Autorité de régulation de l’électricité tarde à devenir une réalité. Elle ne dispose à ce jour, ni de locaux permanents ni de ressources de fonctionnement suffisantes. Le personnel technique nécessaire à son fonctionnement n’est pas en place. Gabriel Dégbègni fait remarquer que le processus d’actualisation du Code bénino-togolais de l’électricité et celui du Code béninois de l’électricité traîne à démarrer.
Le ministre de l’Energie, Jean Claude Houssou, pour sa part, souligne que la revue de l’année dernière, était catastrophique. Il explique que l’énergie est au cœur de tout processus de développement et qu’il est impérieux de prendre des mesures volontaristes pour la rendre disponible et accessible à tous, à moindre coût, en respectant l’environnement. Le droit à l’énergie se positionne aujourd’hui comme un droit indissociable des autres droits fondamentaux de la personne humaine, indique-t-il, avant d’ajouter que l’accès à l’énergie conditionne le développement économique et social, mais également l’amélioration des conditions de vie des populations.

Romuald BINAZON

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here