Accueil Société

Renforcement des capacités des médias:Le plaidoyer de Orounla et Mahoney au président Moretti

Renforcement des capacités des médias:Le plaidoyer de Orounla et Mahoney au président Moretti | Benin Times
Renforcement des capacités des médias:Le plaidoyer de Orounla et Mahoney au président Moretti
Renforcement des capacités des médias:Le plaidoyer de Orounla et Mahoney au président Moretti

Le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), Rémi Prosper Moretti, a reçu en audience le ministre de la Commu-nication et de la Poste, Alain Sourou Orounla et l’Ambassadrice des Etats-Unis, Patricia Mahoney. C’était dans la soirée du jeudi 3 octobre 2019 à Cotonou au siège de l’Institution.

La professionnalisation plus accentuée des différents métiers de la communication et les modalités de régulation du paysage audiovisuel aux fins d’améliorer la qualité de la production des professionnels des médias était l’une des questions ayant fait l’objet d’échanges entre  Rémi Prosper Moretti et Alain Sourou Orounla. Au cours de ces échanges, le renforcement des capacités a été mis en exergue. Selon le ministre Alain Orounla, la prestation des médias n’est pas encore à l’image de ce que le public souhaite, et il va falloir qu’on donne des moyens aux journalistes pour l’amélioration de la qualité de leurs productions. Egalement, le sujet relatif à la Télévision numérique terrestre (Tnt) a été abordé. « Tout ne peut pas être abordé en une séance. Mais, nous avons manifesté notre disponibilité à travailler, main dans la main, avec l’Institution pour le bien-être de nos compatriotes. La Tnt est une réalité. Tout est presque bouclé. Dans quelques jours ou semaines, les Béninois auront accès au bijou qui est déjà plus ou moins perçu par ceux qui ont des moyens. C’est une réalité que nous allons rendre perceptible », a-t-il laissé entendre. Quant à l’Ambassadrice des Etats-Unis, Patricia A. Mahoney, elle a fait savoir que les Institutions doivent travailler pour garantir la liberté de la presse. Selon elle, la liberté de la presse est la base d’une démocratie forte qui unit le Bénin et son pays.

Benjamin N. Douté (Stag)

Lire aussi  Réunification de l’EPMB: le message du nouveau président élu Amos Hounsa

Source: Actu Bénin

Commentaires Facebook