Accueil Société

Promotion de l’agriculture à la mairie de Parakou : Toko partage la vision de Talon avec ses collaborateurs

0

Le maire de la municipalité de Parakou, Charles Toko, a échangé, hier lundi 07 Janvier 2019, avec ses collaborateurs sur la nouvelle approche de la promotion agricole du régime de la rupture. Il ressort des explications du maire que  désormais pour être nommé chefs service ou directeur technique ou pour être confirmé ou renommé à l’un de ces postes, il faut donner la preuve pour les chefs service d’avoir 02 hectares d’anacarde ou de karité et 5 hectares d’anacarde pour les Directeurs Techniques Pour le maire Charles Toko, lesdits échanges sur la nouvelle approche  avec ses collaborateurs se justifient pour plusieurs raisons. Il a rappelé que l’agriculture a été définitivement lancée au Nord et le Président Patrice Talon veut investir plusieurs milliards dans le secteur de l’anacarde et du karité et son ambition est  d’aider ses collaborateurs à saisir  cette opportunité inédite. C’est pourquoi, la mairie de Parakou entend accorder des facilités d’acquisition des terres à tous ceux et celles qui se lanceraient dans ledit projet. Il dit vouloir faire des Chefs service et directeurs techniques de la mairie de Parakou, les précurseurs de ce projet afin qu’ils y trouvent pour leur compte et deviennent des modèles au sein de la couche paysanne. Ce qui aura le mérite d’inciter  beaucoup d’autres personnes à leur emboîter les pas et permettre par la même occasion à ces derniers de se réaliser. Mais pour réussir, il faut réunir les conditions nécessaires qui ne sont rien d’autres que disposer des plantations de karité et d’anacarde. C’est sous le mandat du Président Patrice Talon, que l’agriculture a été véritablement lancée, a affirmé Charles Toko. Il a évoqué quelques statistiques pour appuyer sa déclaration. Il a fait observer que le sac de maïs depuis 20 ans s’achetait à 27.000 FCFA dans la période de Mai, Juin, juillet, Août, Septembre, Octobre. Or, cette année, il se vend à 13.000 FCFA à Parakou. Le maire de Parakou reste convaincu que la  plus grande richesse d’un pays, c’est l’agriculture. Il a cité l’exemple de la Côte d’Ivoire avec le cacao. Le développement de l’agriculture et la mise en valeur des terres contribueront à mettre un terme au bradage des domaines, source de litiges domaniaux, a insisté le maire de Parakou Avec ces échanges que Charles Toko a eu avec ses collaborateurs sur la volonté du Président Talon d’investir dans le karité et l’anacarde a déjà reçu un écho favorable à Parakou et ceci pour le bonheur des couches défavorisés.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here