Home Société Projet Emploi Jeunes : les agents locaux recrutés dénoncent le traitement à...

Projet Emploi Jeunes : les agents locaux recrutés dénoncent le traitement à eux infligé

Projet Emploi Jeunes : les agents locaux recrutés dénoncent le traitement à eux infligé | Benin Times
Annoncer à grand renfort médiatique, le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) du Président TALON qui se veut être le tremplin pour un développement intégré du Bénin connaît déjà du plomb dans l’aile. L’épanouissement de la jeunesse est au cœur de ce PAG et qui parle du PAG parle forcément d’une multitude de projets.
Le Projet Emploi des Jeunes (PEJ) puisque c’est de ce projet qu’il s’agit, est financé par la Banque mondiale à hauteur de plus de 90%. La mise en œuvre des composantes 2 et 3 de ce projet est confiée à L’Agence Nationale de la Promotion de l’Emploi (ANPE) qui est une structure du Ministère de la Fonction Publique et des Affaires Sociales.

Dans ce cadre, des jeunes béninois ont été recrutés après un long processus exempt de toute tentative de fraude et mis à la disposition des soixante dix sept (77) mairies du Bénin. Ces jeunes en qualité d’Agents Communaux d’Emploi (ACE) avec pour mission, la supervision des activités de PEJ au niveau communal, servir de points focaux à L’ANPE et répondre aux différentes sollicitations des Services Décentralisés sous lesquels ils seront rattachés au niveau des Mairies.

De facto, les ACEs deviennent des acteurs importants pour l’atteinte des objectifs du Projet Emploi Jeunes (PEJ) . Malgré cette mission importante et non moins difficile, le traitement subi par ces jeunes laisse à désirer au point où la démotivation à gagner leur rang. Cette situation peu reluisante et qui fait du PEJ un géant au pied d’argile n’est pas de nature à améliorer l’image du Bénin au niveau de la Banque Mondiale et amène plusieurs observateurs à se demander si des cadres de l’administration béninoise sont en phase avec le PAG du Président TALON.

Au nombre des difficultés que rencontrent ces recrues,  figurent en bonne place les primes allouées par l’agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi.  Selon les informations recueillies,  ces primes sont largement en deçà du seuil fixé par le bailleur qu’est la Banque Mondiale.  Les agents se trouvent donc avec des moyens dérisoires entachant du coup la bonne marche des activités à eux confiées par le gouvernement béninois.

Le Ministre du travail,  de la fonction publique et des affaires sociales, Mathys Adidjatou,  le Directeur General de l’ANPE,  le coordonnateur PEJ, et la banque mondiale sont interpellés afin de sauver les nobles objectifs du PEJ et garantir le succès  de la vision du Président  Talon.

Lire aussi  Plateforme portuaire: Grève peu suivie

Source : Benin web TV

Commentaires Facebook