Accueil Société

Présidentielle 2020: Laurent Gbagbo s’annonce, Simone derrière les rideaux

Présidentielle 2020: Laurent Gbagbo s'annonce, Simone derrière les rideaux | Benin Times
Présidentielle 2020: Laurent Gbagbo s'annonce, Simone derrière les rideaux

Laurent Gbagbo en liberté provisoire à Bruxelles pourrait être candidat aux élections présidentielles en 2020. Bien avant son procès à la CPI, plusieurs faits le justifient.

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo en comparution à la cour pénale internationale (CPI) depuis le 29 novembre 2011 pourrait être candidat aux élections présidentielles en 2020. Fatou Bensouda, la procureure de la CPI a fait appel après la décision de l’acquittement de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo en janvier dernier. En attente de l’ouverture de ce procès, Laurent Gbagbo -ou plutôt son entourage- semble faire une réalité sa candidature en 2020. En effet, Me Emmanuel Altit, avocat principal de Laurent Gbagbo a déposé une requête le 7 octobre devant la Chambre d’appel de la CPI.

Il émet l’hypothèse selon laquelle l’ex détenu de la Haye ne compte pas être absent de la course à l’élection présidentielle de 2020. Par conséquent, l’ouverture d’une seconde procédure selon Me Emmanuel Altit afin de « permettre à son client de prendre part à la vie politique de son pays ».  Ensuite, La Lettre du continent dans sa parution du 9 octobre 2019 a annoncé « Laurent Gbagbo a demandé à plusieurs de ses proches collaborateurs de se tenir à distance de son épouse, Simone. Les dernières initiatives de cette dernière, qui multiplie les tournées politiques dans le pays, l’agacent ».

Il est vrai,Simone Gbagbo a effectué plusieurs meetings en septembre dernier, dans le Nord et l’Ouest du pays. L’ex première dame a appelé à la réconciliation les populations au cours de ses différentes sorties. Selon la Lettre du continent, le Woody de Mama considère cet acte comme une défiance qui voudrait être le seul avantage du FPI pour l’élection présidentielle de 2020. Les jours à venir détermineront si le patron du FPI en aura fini avec la justice internationale à la Haye.

Lire aussi  Burkina Faso : Un campement de militaire attaqué

Interrogé sur la candidature de Laurent Gbago pour l’élection présidentielle, un cadre du FPI a répondu. « Pourquoi pas ? Rien ne l’en n’empêche. C’est notre souhait. Je pense que c’est son vœu également. Même si, pour l’heure, nous attendons avec impatience la fin de la procédure à la CPI pour dérouler notre rouleau compresseur. C’est sûr qu’avec lui le FPI reprendra le pouvoir en 2020« .

Commentaires Facebook