Accueil Société

Piratage : près de 100 millions CFA misés pour saboter le système de vote suisse

0

Pour tester le niveau de perméabilité de son nouveau système de vote, la Suisse propose une grosse récompense aux hackers qui trouveront des failles.

piratage-electronique-suisse

La Suisse met les hackers au défi. Jeudi 7 février 2019, la Chancellerie fédérale a lancé à travers un communiqué, un appel à tous ceux qui sont capables de faire une intrusion dans le nouveau système de vote électronique du pays. Selon le site suisse d’information Le Matin, le challenge pour les hackers va consister à influencer les suffrages pendant un faux scrutin qui aura lieu du 25 février au 24 mars 2019. Notamment, ils essaieront de lire des suffrages exprimés, violer le secret du vote et de mettre hors-service ou de contourner les dispositifs de sécurité. Au terme du test, les propositions des hackers seront évaluées et les plus méritant récompensés. Une cagnotte de 150.000 francs suisse soit près de 100 millions F CFA est à partager à tous les hackers qui relèveront le défi.

Un montant de 50 000 francs suisses reviendra à celui qui parviendra à manipuler des suffrages. 10 000 francs suisses à qui Violera le secret du vote et 5 000 francs suisses à celui qui détruira l’urne électronique. Ce défi lancé aux pirates informatiques entre, selon les organisateurs, dans le cadre du projet de généralisation du vote électronique et vise à garantir l’identification des dysfonctionnements du logiciel et des erreurs humaines ou de tentatives de manipulation.

Pour rappel, le vote électronique en Suisse est encore à sa phase d’expérimentation depuis 2004 dans certains cantons du pays. Mais en fin 2018, le gouvernement a lancé une procédure en vue de mettre fin à cette phase d’essai.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Banouto ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here