Accueil Société

Nigeria: une actrice explique comment prêter le serment de sang avec son ex a failli détruire sa vie

Nigeria: une actrice explique comment prêter le serment de sang avec son ex a failli détruire sa vie | Benin Times
Nigeria: une actrice explique comment ”prêter le serment de sang” avec son ex, a failli détruire sa vie

Sylvia Ukaatu, l’artiste de Nollywood affirme avoir prêté « le serment de sang » avec son-ex petit ami à 18 ans. Elle n’a donc pas pu se marier.

Sylvia Ukaatu s’est confiée au média The Entertainer. Elle a affirmé que chaque tentative de mariage de sa part échouait. Les prétendants qui avaient de l’intérêt pour elle, rebroussait chemin le jour de leur présentation. Mais, l’homme avec qui elle avait prêté le serment s’était marié. Il n’a point voulu rompre le serment avec elle.

Elle souhaite que les jeunes tirent une leçon de ce qui lui est arrivé. Sanglotant, elle déclare: « Tout a commencé quand j’avais 18 ans. Je suis tombée amoureuse, profondément amoureuse. J’étais tellement emportée à cet âge. J’ai été tellement attirée que j’ai prêté un serment de sang avec mon amour de l’époque.

Je ne connaissais pas les répercussions de cette démarche: j’étais jeune, naïve et amoureuse. » Elle ajoute: « Nous avons joué. J’étais heureuse. J’avais hâte de me caser. Puis l’amour est devenu aigre. J’ai essayé de m’éloigner.

Lire aussi  Le gouvernement interdit le ‘’chemin de croix’’ : Silence stratégique du Clergé ?

J’ai demandé à être libérée, mais le gars a refusé, alors je suis restée à l’écart et j’ai commencé à vivre pleinement. » « Même quand il a voyagé hors du pays, j’ai tellement de relations qui ont échoué sans savoir ce qui se passait derrière. Les prétendants venaient, mais le jour de notre première rencontre, ils annulaient sans explication. J’ai attendu pendant de nombreuses années qu’il revienne mais il ne l’a jamais fait.

Je voulais désespérément fonder une famille, mais cela n’a pas été immédiat. J’ai essayé de nombreuses relations, mais elles ont toutes échoué » appuie t-elle. Dans la même logique, elle poursuit :  » Le gars est finalement revenu l’année dernière et nous avons parlé longuement. Je lui ai dit que nous devrions rompre le serment s’il ne veut plus m’épouser, mais il m’a ignorée. Puis, il y a quelques mois, mon frère m’a appelé et a dit que je devais partir à la recherche de mon fiancé sur Facebook, que ce type venait de se marier.

Je me suis précipitée sur Facebook et j’ai vérifié. J’ai été choquée de découvrir qu’il venait de se marier, mais j’en ai ri. » Elle lance une exhortation à l’endroit des jeunes. « Maintenant, je peux encore sentir les douleurs au plus profond de mon cœur. Je veux avertir les plus jeunes.

Lire aussi  Bénin/Justice La Cour Constitutionnelle rend 44 décisions pour sa 1ère audience de l’année

L’amour ne suffit pas pour prêter serment. Ce mec m’a trompée et m’a utilisée. Je me suis permise, par ignorance, d’être enfermée pendant des années. Que les jeunes apprennent de mon expérience ». Les utilisateurs d’Instagram profondément touchés par son expérience, lui ont demandé pourquoi les conséquences de ce pacte n’affectait qu’elle et non l’homme.

Elle a annoncé que les conséquences de ce serment l’affecte aussi car aucun des enfants qu’il a eu en dehors de leur union n’a survécu. Elle précisé que le serment est actuellement brisé. Et, pour conclure, elle dit: « Donc, pour ceux qui n’ont jamais cru à cette merde comme ils l’appellent, c’est réel… je remercie Dieu d’en être sortie vivante. Merci encore ».

Commentaires Facebook