Accueil Société

Monde / États-Unis : Google visé par une enquête anti-trust

Monde / États-Unis :  Google visé par une enquête anti-trust | Benin Times
Monde / États-Unis: Google visé par une enquête anti-trust

Google est dans le collimateur de 50 États américains, soit presque l’ensemble du territoire. Une enquête conjointe anti-trust sur les publicités en ligne a été annoncée ce lundi 9 septembre en grande pompe par les ministres de la Justice de ces États, démocrates comme républicains.

Tous unis, ou presque. Seuls la Californie, siège de Google, et l’Alabama ont choisi de ne pas participer à l’investigation. Il s’agit d’une enquête préliminaire lancée par 50 États sur les pratiques commerciales du géant américain qui, comme Facebook, domine la publicité en ligne aux États-Unis.

Le but est simplement de déterminer si Google respecte la libre-concurrence et n’abuse pas de sa position dominante. « Mais attention, les droits de la concurrence ne condamnent pas les monopoles en tant que tels, mais condamnent les abus du monopole », explique François Lévêque, professeur d’économie à Mines ParisTech

Lire aussi  Destitution programmée de la maire de Pèrèrè : Où sont passées les associations féministes ?

Google, devenu très puissant par son moteur de recherche, est en effet soupçonné d’orienter les consommateurs vers des produits Google ou des entreprises qui ont payé la publicité pour être en tête de page au détriment de ses concurrents. Les chiffres sont éloquents : les revenus publicitaires de Google représentent plus de 48 milliards de dollars en 2019, soit 37,2% des parts de marché aux États-Unis, selon le cabinet eMarketer.

D’autres géants du numérique dans le viseur

La semaine dernière, un deuxième groupe de procureurs généraux a annoncé le lancement d’une autre enquête anti-trust. Elle vise cette fois Facebook concernant les données personnelles de ses utilisateurs et ses pratiques commerciales en matière de publicité en ligne. Ces deux enquêtes font partie d’une série d’investigations anti-trust engagées par l’État fédéral contre les géants californiens du numérique.

Lire aussi  Réchauffement climatique et baisse de la production agricole : Impacts sur la sécurité alimentaire au Bénin

Outre Google et Facebook, Apple et Amazon sont aussi dans la ligne de mire. Les autorités américaines commencent finalement à s’intéresser sérieusement au pouvoir de ces plateformes géantes du numérique. Ces plateformes ont une emprise presque entière sur le marché publicitaire et le commerce en ligne, les réseaux sociaux, la recherche en ligne ou le contrôle des marchés des applications sur smartphone. Leur influence, leur pouvoir financier et même politique sont devenus tellement importants que certains élus américains appellent même à leur démantèlement.

Source: Pharaons

Commentaires Facebook