Accueil Société

Moïse Kérékou désormais ambassadeur de la paix

0

L’ancien ambassadeur plénipotentiaire de la République du Bénin en Turquie renoue avec de nouvelles charges. Moïse Kérékou est fait depuis le 17 août 2018 par l’Initiative africaine d’éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel du Professeur Albert Tévoedjrè, ambassadeur de la paix. Son mandat sera lancé après sa visite au Centre Théophania, berceau de l’initiative.

Loin du gotha diplomatique, Moïse Kérékou s’investira désormais sur la voie de la sagesse et de la recherche de la paix. Ce nouveau couronnement va l’obliger à faire la promotion de la paix et du dialogue interreligieux, partout où besoin se fera sentir. Cette initiative pensée par le Professeur Albert Tévoedjrè à travers son Centre Théophania est de nature à freiner les conflits interreligieux, en recherchant la paix et le dialogue, dans les pays du tiers monde.  C’est dans cette optique qu’il a par ce mandat, délégué à Moïse Kérékou depuis le 17 août, la responsabilité d’expliquer et de faire la promotion de cette initiative auprès des personnes morales et physiques, adhérant aux idéaux de paix, de justice, de lutte contre la pauvreté par la promotion du dialogue interreligieux et interculturel. .Pour le lancement de ce mandat, Moïse Kérékou se rendra dans les prochains jours au centre Théophania à Adjati. Ceci, pour constater de visu les réalisations du précurseur de ce programme. Au cours de cette rencontre, le nouvel ambassadeur de la paix sera aussi mieux éclairé sur son mandat et lancera du coup ce dernier avec des actions patentes et ce, allant vers l’éducation à la paix. Ainsi, le nouvel ambassadeur ne devra ménager aucun effort pour impacter positivement les prochaines joutes électorales au Bénin, dans le sens d’un discours franc et conciliateur. Cette marque de gratitude du Professeur Albert Tévoedjrè à son endroit fait suite à son apport notable et son implication particulière dans la réussite du symposium international de Cotonou tenu du 26 au 28 mai 2015. Un symposium ayant notamment réuni une forte délégation turque. Penseur et homme de grande culture, Moïse Kérékou  depuis plusieurs années, prouve son empathie  pour la religion de l’amour, de la paix et du panafricanisme. Il est d’ailleurs auteur de deux ouvrages très connus que sont : « Union Africaine et processus d’intégration » et « Le manifeste de la relève ».

Janvier GBEDO (Stag)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here