Accueil Société

Message de voeux du Secrétaire général de l’Unstb

Camarades membres du bureau directeur national ;

Camarades secrétaires généraux nationaux ;

Camarades présidents des Usd ;

Camarades présidents des comités des femmes et des jeunes ;

Camarades militantes et militants de l’Unstb ;

Travailleuses et travailleurs du Bénin.

Une année s’achève et une autre s’annonce.  En cette fin de l’année 2018, année particulièrement éprouvante pour les travailleurs,  il  est nécessaire d’y  jeter un regard rétrospectif  afin de mieux envisager l’avenir.Si l’année 2018 a consacré à son début la renaissance de l’unité d’action syndicale au niveau des centrales et confédérations syndicales, force est de constater qu’elle  porte la marque de l’achèvement de la remise en cause de bon nombre de nos acquis et pas des moindres. Point n’est besoin ici de rappeler les tristes épisodes qui ont suivi la division du monde syndical par le pouvoir pendant que nous étions au front. Vous en êtes tous des témoins oculaires, vivants et même les victimes.La certitude  sur laquelle tout le monde s’accorde actuellement est, qu’avec la suppression du droit de grève, la fragilisation de l’emploi à travers la loi sur l’embauche, celle sur les collaborateurs externes et la modification insensée et sadique des articles 393, 394 et 395 du statut général de la fonction publique, les travailleurs du Bénin traversent un des plus sombres épisodes de leur histoire. L’heure est grave et même gravissime et il ne serait pas superflu de rappeler aussi que les multiples taxes et impôts sont venus éroder le pouvoir d’achat du travailleur. A ce tableau déjà assez sombre vient s’ajouter la morosité économique généralisée qui a amplifié la peine des femmes des marchés et de nos compatriotes artisans  qui ont été sauvagement et aveuglément déguerpis  depuis bientôt deux ans. Chers militantes et militants, nous sommes à un tournant important de notre histoire et le devoir nous appelle. Il s’agit de ne jamais abdiquer et d’être toujours prêts pour faire des luttes libératrices au moment opportun.Pour ce faire, il nous faut la prise de conscience, l’unité, le courage et un militantisme nouveau et plus engagé. Car nous avons perdu la bataille, pas la guerre.Nous avons l’obligation d’unir nos forces et d’aller à la conquête de nos acquis sociaux remis en cause afin de bénéficier de meilleures conditions de vie et de travail. Nous en avons les potentialités, nous en avons les moyens et  nous en sommes capables. L’actualité en France montre bien qu’aucun pouvoir ne peut résister face à la mobilisation et à la détermination des peuples. Et au Bénin, les travailleurs ont toujours été les avant-gardistes des luttes  ayant marqué l’histoire du peuple béninois de l’Unstd à l’Unstb nouvelle génération. C’est pourquoi, pour l’année 2019 et en attendant la concrétisation du nouveau partenariat que nous propose le gouvernement, notre crédo devra être : Osons  lutter ! Osons vaincre ! Camarades de lutte, je  souhaite que l’année 2019  soit pour tous les travailleurs béninois en général et ceux de l’Unstb en particulier, une année de santé, de bien-être et d’engagement nouveau pour le succès de la lutte syndicale. Que l’année 2019 soit porteuse pour vous tous de satisfactions tant du point de vue personnel, familial que professionnel. A toutes et à tous, je souhaite une très belle et heureuse année 2019. Gloire immortelle à tous nos camarades qui sont tombés au champ d’honneur.

Bonne fête ! Et que les bénédictions soient

Le Secrétaire Général Confédéral

Emmanuel Zounon

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook