Accueil Société

Lumière autour de la découverte du vaccin contre le VIH-Sida

Lumière autour de la découverte du vaccin contre le VIH-Sida | Benin Times
Lumière autour de la découverte du vaccin contre le Vih-Sida

Aujourd’hui encore, les scientifiques du monde entier recherchent un vaccin contre le VIH-Sida. Mais, les guérisseurs affirment détenir le remède définitif de cette maladie sur les réseaux sociaux.

Selon l’estimation de l’Organisation Mondiale de la Santé, 37 millions de personnes vivent dans le monde avec le VIH-Sida. Et, 1,8 millions nouvellement contaminés s’y ajoutent chaque année. Un seul cas de guérison dans le monde est enregistré en 35 ans de recherches. Il s’agit de l’américain Timothy Brown. Testé positif au VIH en 1995, il a été totalement guéri depuis 2007.

Des fausses informations sont passées sur les réseaux sociaux, sur Facebook en particulier. Des guérisseurs, des particuliers et même des religieux affirment qu’ils détiennent la thérapie complète du VIH-Sida. Ils rassurent de guérir complètement la maladie avec des portions, vaccins ou de prières. Et, beaucoup se font arnaquer en cherchant la guérison. Beaucoup d’internautes africains pensent que le remède du VIH sida est caché par les Européens.

Lire aussi  Bénin : la pré-rentrée traîne dans les écoles

Sur Facebook, on trouve une pléthore de pages de Facebook rassurant du traitement définitif du VIH-sida. Un médecin gabonais fait la publicité d’un faux vaccin du VIH-sida sur les réseaux sociaux depuis 2014. Aujourd’hui, aucun traitement n’élimine complètement le VIH-Sida. Les traitements que les personnes séropositives reçoivent empêchent la prolifération du virus dans le corps de ceux-ci. Leur système immunitaire est ainsi rétabli.

Lire aussi  Bénin : le délibéré sur le procès Laurent Mètognon renvoyé

Grâce aux traitements, les personnes séropositives ne pourront plus contaminer d’autres personnes. Néanmoins, une petite quantité du virus est toujours dans leur sang. En cas d’arrêt du traitement, les virus se multiplient dans leur organisme. Raison pour laquelle une personne séropositive n’est pas totalement guérie de la maladie. Pour rappel, deux chercheurs français de l’Institut Pasteur, Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi ont découvert le virus « VIH-1 M » responsable du Sida le 20 mai 1983.

Commentaires Facebook