Accueil Société

Le Fà prédit des tentatives d’empoisonnement de députés

Huitième législature à l’Assemblée nationale : Le Fà prédit des tentatives d’empoisonnement de députés
Huitième législature à l’Assemblée nationale : Le Fà prédit des tentatives d’empoisonnement de députés

Un collectif de prêtres du Fà s’est donné rendez-vous, samedi 18 mai 2019, à Akassato dans la commune d’Abomey-Calavi. Ayant à sa tête Dah Sogbohossou Toyimi, Roi d’Assanté, leur objectif  était de faire recours à l’oracle, afin de scruter le signe sous lequel, les députés de la huitième législature fraîchement installés, devront exercer leur mandat. Au terme de la consultation, Dah Sogbohossou Toyimi annonce des tentatives d’empoisonnement, des inimitiés et coups bas, comme des événements qui caractériseront cette mandature au parlement, d’où méfiance et sacrifices.

“Abla Bogbé”. C’est sous ce signe du Fà que les parlementaires devront au long des quatre années à venir, exercer leur mandat. Pour Dah Sogbohossou Toyimi, ce signe est annonciateur de plusieurs situations pas gaies qu’il explique. « Le Fà avec ce signe nous annonce qu’il y aura  des situations malencontreuses, qui vont jalonner la présente législature. Au fil du temps, la guerre de leadership, d’intérêt et de règlement de comptes fera qu’ils chercheront à se faire du mal entre eux. Que ça soit de façon directe ou par personnes interposées, de l’interne ou de l’externe, certains chercheront à nuire à d’autres. L’alcool étant un faible pour plusieurs parmi eux, des tentatives d’empoisonnement et tous ses corollaires, seront observées », explique le prête du Fà. En clair, il évoque une “ambiance parcellaire” au parlement et qui fera croire aux uns et aux autres que les députés de cette mandature sont solidaires.

Hêbiosso et Dan, les deux divinités palliatives

Toujours selon le prêtre du Fà, le signe “Abla Bogbé” se réfère aux divinités Hêbiosso et Dan. Lesquelles divinités peuvent aider le pays à pallier ces “dangers” qui selon lui s’annoncent pour cette législature. « Il faut des sacrifices. Le Fà n’annonce ou ne prédit pas seulement. Il aide aussi à éloigner le mal. Dans la  situation qui se présente à nous, des sacrifices à faire à la divinité Dan à Cotonou et à Hêbiosso à Savalou, seront le début à toute solution y afférente. Il faut que chacun de ces élus se montre aussi vigilant et s’éloigne des femmes sorties de nulle part », ajoute-t-il.

 J.G

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook