Accueil Société

L’affaire cocaïne était un complot contre Ajavon selon Issiaka Moustapha

0

Me Issiaka Moustapha dénonce un complot contre son client. Interrogé par RFI hier, il s’est penché sur l’arrêt rendu par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples dans le dossier 18kg de cocaïne. Dans ses propos, il paraît que l’Etat béninois ne compterait pas respecter ce jugement. Il aurait déjà « écrit pour dire qu’il ne va pas exécuter cette décision ».

Me Issiaka est revenu sur le comportement du procureur de la CRIET qu’il n’a pas digéré jusque là. « Ce qu’il y a de nouveau et qui est encore plus grave, M Ajavon a élevé un pourvoi en cassation contre l’arrêt de la CRIET. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, le dossier n’a pas été transmis. Nous avons saisi à plusieurs reprises le greffier en chef et le procureur spécial. Le greffier en chef nous a écrit pour dire qu’il a apprêté le dossier qu’il a transmis au procureur spécial le 22 novembre 2018 », explique Me Issiaka.

Parce que le dossier n’a pas été transmis à la Cour suprême, Me Issiaka Moustapha dénonce une violation de la loi sur la Cour suprême mais aussi de tous les droits de la défense. Un tel comportement « justifie aujurd’hui que M Ajavon fait l’objet d’un complot. Il s’agit de l’empêcher de jouir de ses droits politiques », conclusion de l’avocat d’Ajavon Sébastien, qui assure la défense de son client, condamné à 20 ans de prison pour trafic de drogue, ce qu’il nie bien évidemment. L’affaire continue.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here