Accueil Société

Journée internationale de la jeune fille : Angelique Kidjo furieuse contre les pratiques de mariages précoces

0
PARTAGER

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la jeune fille ce mercredi 11 octobre 2017, l’ambassadrice volontaire de l’Unicef Angélique Kidjo s’est rendue à So-Ava, dans le département de l’Atlantique. Accompagnée des représentants de l’Unicef au Bénin, elle a apporté son soutien aux filles victimes de mariage forcé et précoce dans cette localité. L’artiste béninoise, Angélique Kidjo a rendu visite aux responsables du centre de promotion sociale (Cps), de So-Ava, pour exprimer son soutien aux enfants victimes de harcèlement sexuel. Elle s’est entretenue avec quelques filles victimes du viol, du mariage forcé et précoce. 26 cas de mariages forcés et 12 cas de viol en 2016, et pour le premier semestre 2017, déjà 27 unions forcées et 9 viols. Telles sont les statistiques fournies, ce mercredi 11 octobre à l’hôtel de ville de la commune par Flora Hounkpè, chef centre de promotion sociale de Sô-Ava. Elle nuance que ces chiffres n’incluent nullement ceux couverts par le mur du silence. L’ambassadrice de l’Unicef a déploré ce phénomène qui menace dangereusement l’avenir des enfants. « Mais c’est quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qui fait que certains hommes de ce pays ne peuvent trouver leurs plaisirs qu’en abusant des petites filles ? Ça ne nous fait pas honneur>>, se désole l’ambassadrice qui invite les responsables des centres sociaux à dénoncer publiquement ces mauvaises pratiques et la justice à sanctionner convenablement les auteurs. « Des traditions qui font du mal à nos enfants, mettons-les de côté et avançons, le monde évolue », a-t-elle précisé. Géneviève Kakessou, représentante des filles a remercié le gouvernement, l’Unicef et l’Artiste, pour les efforts consentis dans la lutte contre le mariage des enfants. « Nous sommes certaines et convaincues qu’à partir d’aujourd’hui, nous nous engageons à vos côtés pour dire non aux violences faites aux filles, non aux grossesses précoces et aux mariages forcés>>, a-t-elle assuré.

A.B

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here