Accueil Société

Gabon : « Je serai toujours là « , affirme Ali Bongo Ondimba

Gabon :
Gabon: "Je serai toujours là ", affirme Ali Bongo Ondimba

Ali Bongo Ondimba s’est affiché en public samedi au cours d’un meeting d’un plus proche collaborateur.  » Je suis là et je serai toujours là », a-t-il indiqué avec un mouvement de danse à ses milliers de supporters.

Le chef d’État gabonais est victime d’un accident cardio-vasculaire depuis 11 mois. Il était de retour dans son pays depuis deux semaines, et fait quelques apparitions en public. Ali Bongo subissait des « examens médicaux de routine » et « poursuivait sa rééducation » à Londres où il y était pour les soins. Il est apparu à la surprise des milliers de supporters le samedi au stade Nzeng Ayong de Libreville. C’était à la clôture d’un meeting au cours d’une tournée dans le pays.

Lire aussi  Impasse électorale: Les organisations syndicales dénoncent la légèreté dans la remise en cause des lois

Son Directeur de cabinet Brice Laccruche Alihanga,  » son messager » et plus proche collaborateur avait fait ce meeting. « Vous ne pouvez pas savoir la joie que c’est pour moi de me retrouver parmi vous », a déclaré Ali Bongo aux supporters, martelant son nom. « Je rêvais de ce moment depuis pas mal de temps et c’est arrivé (…), il faut remercier Dieu et je tiens aussi à vous remercier tous pour le soutien que vous m’avez apporté, surtout dans les moments difficiles », a-t-il ajouté, ému.

« Je suis là », a-t-il répété énergiquement 4 fois. Il finit en disant : « Je suis là et je serai toujours là ». L’homme est vêtu de blanc de la chemisette jusqu’aux baskets. Il empoigne sa canne à deux mains et fait un mouvement de danse sur scène.

Lire aussi  Guinée : Il a usurpé l’identité d’Eto’o pour arnaquer sur les réseaux sociaux (photos)

Depuis sa longue convalescence, Ali Bongo ne se montre presque plus ou rarement au public. La télévision nationale enregistre et retransmet ses quelques apparitions. Vu cet état de chose, la rumeur court le pays qu’Ali Bongo ne peut plus présider le pays après son AVC. Une partie de l’opposition et de la société civile a demandé en vain à la justice une expertise médicale dans le but de savoir si Ali Bongo est toujours capable de diriger le pays. Pour rappel, Ali Ondimba Bongo est encore réélu en 2016.

Commentaires Facebook