Accueil Société

France : Emmanuel Macron estime que la France a une partie de l’Afrique en elle.

France :  Emmanuel Macron estime que la France a une partie de l’Afrique en elle. | Benin Times
benintimes-france-emmanuel-marron-estime-que-la-france-a-une-partie-de-l-afrique-en-elle-01

Le jeudi fut une date importante pour la France qui commémorait le 75ème anniversaire du débarquement, qui a été un tournant décisif dans la deuxième guerre mondiale. Le président français tenait à rendre hommage à l’Afrique, dans le rôle joué dans cette histoire qui débuta 06 Juin 1944.

« La France a une part d’Afrique en elle (…) le nom, l’héritage, le sacrifice de ces soldats d’Afrique, ne devra pas être oublié, parce que sans eux nous ne serions pas » déclara le président Macron ce jeudi, au cimetière militaire de Saint-Raphaël, dans le sud de la France. Abritant les restes de 464 soldats tués lors de l’invasion de la Provence dont de nombreux africains.

Lire aussi  Construction prochaine d’une cité administrative dans l’Atlantique : Allada, bientôt un chef-lieu digne du nom

Cet hommage fût en présence de nombreux chef d’états africains invités pour l’occasion, dont Alassane Ouattara de la Côte d’ivoire ou encore Alpha Condé, président de la Guinée. Pour l’histoire, les forces alliées occidentales débarquèrent en Normandie, au cours de l’Opération « Dragoon » commencé le 6 juin 1944. Cette opération ouvrait la voie à la libération de la France.

Mais le 15 août 1944, les combattants des troupes coloniales de l’armée d’Afrique, l’armée ‘’B’’ sous les ordres du général Lattre, débarquaient également. L’armée ‘’B’’ constituée de cinq divisions d’infanterie : la première et la cinquième division blindée, deux groupements de tabors et plusieurs éléments de réserve non endivisionnés.

Lire aussi  Bénin : La CENA fixe une date pour l'évaluation inclusive des législatives de 2019

Les troupes de Lattre composées de 260 000 soldats principalement originaires d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne, environs 82% des troupes françaises engagés aux côtés des alliés, auraient été décisifs dans la libération de villes clés, dont Toulon et Marseille, alors la deuxième ville de France.

Commentaires Facebook