Accueil Société

Fermeture des frontières : Kato Atita explique les raisons de la fermeté du Nigeria

Fermeture des frontières : Kato Atita explique les raisons  de la fermeté du Nigeria | Benin Times
Fermeture des frontières: Kato Atita explique les raisons de la fermeté du Nigéria qui serait due à une humiliation.

Annoncée au début pour 28 jours, la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigeria n’a pas connu de changement depuis le 20 août jusqu’à ce jour, ce que déplore Kato Atita. Pour l’homme de droit, cette fermeté du Nigeria n’est qu’une réponse à une humiliation subie.

Environ un mois et demi déjà, et la frontière Bénin-Nigeria n’a pas toujours été ouverte. Cette fermeté laisse bien à croire que les véritables raisons cachées derrières une telle prise de position ne sont pas, ou seulement pas celles évoquées par l’autorité du géant de l’Est, le Nigeria. Telle a été l’analyse de Me Kato Atita qui estime que cette fermeté affichée par les autorités d’Abuja suite à la fermeture de certaines de leurs frontières terrestres, serait due aux comportements des autorités béninoises vis-à-vis du Nigeria, et que les réelles motivations seraient cachées par éloquence diplomatique.

Lire aussi  Bénin : paralysie du secteur judiciaire par une grève de 72 heures

En effet, l’homme de droit a été l’invité du jour sur soleil fm, où dans ses développements, il explique que les acteurs de la politique béninoise ont lancé des appels au Nigeria comme étant une puissance régionale dont les relations sont indépendantes du Bénin. Mais dans l’optique de résoudre la crise, le Nigeria dans ses actions pour la cause, s’est vu humilier par les autorités béninoises.

Il faut donc croire que les raisons évoquées par le Nigeria pour fermer ses frontières et rester, si ferme ne sont que des prétextes miroités pour cacher les véritables causes qui seraient l’humiliation subie de la part des autorités de Bénin malgré la dépendance de notre pays du Nigeria, a fait comprendre Me Kato Atita. Pour appuyer tout ceci, il prend comme preuve, la réclamation des dettes d’électricité dues par le Bénin qui en réalité n’a rien à voir avec ce que le Nigeria a avancé pour fermer ses frontières. Les nigérians auraient pu bloquer aussi le trafic du carburant vers le Bénin, mais ont ressenti peut-être une sorte de pitié pour la population.

Lire aussi  Concours meilleure application web utile pour tous: Dix-huit lauréats primés dans trois catégories

Commentaires Facebook