Accueil Société

Extension de ‘’Bénin Taxi’’ dans l’Atlantique: Ouidah accueille en liesse la flotte automobile

0

Le directeur de cabinet Ruffino d’Almeida rassurant l’assistance des progrès réalisés par Bénin Taxi

(L’application ‘’Betaxi’’ disponible sur Play Store)

Après les communes d’Allada et Abomey-Calavi, c’est Ouidah, la cité des « Kpassè », qui accueille le projet de modernisation du transport urbain, ‘’Bénin Taxi’’. Plusieurs personnalités ont dans ce cadre pris part, ce jeudi 13 septembre au Fort français aux cotés des populations, au démarrage du projet qui vient redynamiser les volets touristique, cultuel et culturel qui distinguent la ville de Ouidah.

‘’Bénin Taxi’’, projet né d’une idée réformatrice du président Patrice Talon, vise à améliorer la mobilité urbaine et plus spécifiquement, à offrir aux populations des grandes villes et aux visiteurs du pays, un mode de transport urbain moderne, sécurisé, confortable et moins polluant. « Il vise à promouvoir le tourisme et améliorer l’image et la qualité de la circulation de nos villes », a dit le préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, qui s’est réjoui de l’impact positif qu’apporte l’extension du projet à Ouidah. « En choisissant d’étendre le projet ‘’Bénin Taxi’’ à la ville de Ouidah, c’est l’image de la ville historique, touristique et culturelle et celle du chef de l’Etat qui est rehaussée. La mise en œuvre de ce projet est, pour la commune de Ouidah, une nécessité afin de préserver l’image de ce premier salon que nous ne manquerons pas d’offrir à nos amis visiteurs, à nos familles et à nous-mêmes », ajoute-t-il. Pour lui, ce projet qui est une réponse à l’épineuse question de l’emploi des jeunes, est aussi une stratégie de facilitation de la mobilité humaine à la portée de la plupart des bourses. Célestine Adjanohoun, maire de Ouidah, n’a pas caché sa joie et celle de toute la commune avec la concrétisation du rêve du chef de l’Etat, Patrice Talon, d’offrir aux populations les services d’un taxi moderne et confortable. « Je suis satisfaite de la concrétisation de ce rêve car Ouidah, ville historique, touristique et culturelle a besoin de ces moyens modernes afin de permettre aux nombreux touristes de se déplacer sans difficultés », a-t-elle déclaré, avant de rassurer le gouvernement et tous les autres acteurs impliqués dans ‘’Bénin Taxi’’ de sa disponibilité à accompagner ce projet.

L’application ‘’Betaxi’’, téléchargeable sur Playstore

Les personnalités présentes au démarrage de Bénin Taxi à Ouidah

Les réformes appliquées pour garantir une meilleure accessibilité et un meilleur confort de la flotte jaune aux populations ne cessent d’évoluer. A part son aspect moderne, équipé d’un système de wifi à bord, suivi par un dispositif de tracking et disponible par appel téléphonique au 130, la nouvelle formule est la possibilité, pour toute personne, d’assurer sa réservation grâce à une application androïde. « Il vous suffit pour la dernière option, d’installer notre application, Betaxi, sur votre téléphone androïde, et vous joignez par satellite, le taxi le plus proche et le plus disponible », a expliqué le coordonnateur du projet « Bénin Taxi », le Directeur du Ceped, Séibou Assan. Il a aussi rappelé l’importance économique et sociale que revêt ce projet accessible à moindre coût et générateur d’emplois directs comme indirects. Seibou Assan a ensuite convié les populations de Ouidah à soutenir ‘’Bénin Taxi’’ et en a appelé à leur indulgence vis-à-vis des artisans qui sont à leur premiers pas. En procédant au lancement du projet dans la ville historique de Ouidah, Rufino d’Almeida, Directeur de cabinet du ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, a rassuré les populations du progrès fulgurant déjà enregistré par le projet. Ceci, par le déploiement des taxis dans les grandes villes et le nombre d’emplois créés. « Beaucoup pensaient que c’était un projet mort-né et demandaient qu’on se retire de son exécution. Mais ‘’Bénin Taxi’’ a eu un progrès fulgurant. En un an, le projet tient et le nombre de taxis s’accroit de jour en jour. Nous sommes aujourd’hui à 300 taxis et le projet est encore appelé à se déployer dans d’autres villes», a-t-il avancé avant de convier les acteurs à divers niveaux à apporter leur contribution pour sa réussite.

Rastel DAN

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Evenement précis ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here