Accueil Société

Examens scolaires de fin d’année:Les préparatifs vont bon train

Examens scolaires de fin d’année:Les préparatifs vont bon train | Benin Times
Examens scolaires de fin d’année:Les préparatifs vont bon train
Examens scolaires de fin d’année:Les préparatifs vont bon train

Les examens de fin d’année s’annoncent à grand pas, et les acteurs concernés s’activent. Dans les divers lieux académiques, il est loisible de voir les enseignants et leurs apprenants procéder aux derniers réglages, notamment avec des séances de contrôle de connaissance régulières.

Les différents examens de l’année académique 2018-2019 démarrent dans quelques semaines. Le constat est le même dans toutes les écoles et collèges du Bénin. Chacun de son niveau, candidats comme enseignants, donne le meilleur de lui-même. Au Complexe scolaire d’Agbalilamè dans l’Arrondissement d’Agblangandan, les responsables d’établissements scolaires confient que leurs candidats sont prêts à confronter les épreuves avec succès. Selon Nicolas Godonou, Directeur groupe D dudit complexe, les préparatifs ont commencé depuis septembre 2018 : « Depuis septembre, nous savons que nous avons un examen à passer et  nous nous sommes mis au travail de façon régulière afin de bien outiller nos enfants. Actuellement, nous sommes en pleine révision : nous soumettons nos enfants aux différentes épreuves dont celle de l’Education sociale (Es), d’Education scientifique et  technologique(Est), la Mathématique pour voir leur réaction personnelle afin d’y remédier. » Pour le Censeur principal du Ceg1 Ekpè dans la commune de Sèmè-Podji, M. Gaétan Adjovi, un examen ne se prépare pas la veille. « C’est donc les tout premiers jours de la rentrée scolaire que nous nous sommes données pour tâche d’accompagner pédagogiquement et surtout psychologiquement, nos différents candidats. Les différentes listes des candidats retenus pour l’examen du Bepc ou du Bac sont déjà délivrées par la Direction des examens et concours (Dec). Tous les candidats assistent actuellement à des séances intensives de révision au cours desquelles les professeurs retenus sur instruction des Animateurs d’établissement (Ae), reviennent succinctement sur les  notions déjà enseignées.  Nous avons également préparé les salles de classe, vu que nous abritons les deux examens. Tout est donc fin prêt pour une meilleure réussite de nos candidats. » Tchouma worou Mama, professeur des Mathématiques au Ceg1 Ekpè n’en dit pas moins : « Plusieurs dispositions ont été prises depuis le début de l’année par les autorités. L’heure est donc aux révisions. Nous donnons des épreuves aux candidats pour qu’ils les traitent. Puis, les professeurs dans chaque discipline, les corrigent avec eux avant qu’un compte-rendu ne soit fait au Censeur. Rappelons que les parents d’élèves ont aussi joué une grande partition en pilotant financièrement les Travaux dirigés (Td) qui facilitent l’assimilation des cours pour nos apprenants. Nous les saluons au passage.  Vivement que les fruits tiennent la promesse des fleurs.» Au Collège d’enseignement général de Sèkandji, les autorités administratives n’ont pas délaissé leurs apprenants. Les premiers à bénéficier de l’attention des professeurs sont les candidats au Bepc. A ce propos, Pierre Egbléa, professeur de ce collège confie : « Malgré les conditions déplorables d’accès au collège en saison de pluie, nous jouons notre partition en tant qu’enseignants. Car, la plus belle fille du monde ne peut offrir que ce qu’elle a. Il faut comprendre donc que nous faisons chaque année ce qu’il y a lieu de faire. Hélas, ce n’est pas évident que nous nous retrouvions, peut-être, avec des résultats qui n’auraient pas répondu à la promesse des fleurs. » A la question de savoir si ces candidats qui affronteront le lundi 27 mai prochain les épreuves du Brevet d’étude du certificat du premier cycle réussiront massivement, M. Egléa répond : « Même si certains échouent, ils auraient connu une autre forme de succès. » Les dispositions prises par les autorités du Complexe scolaire Gloria Dei de Sèkandji sont aussi pratiques. Pour Jean de Capistran Lavinon, Directeur fondateur de ce collège, les bachotages sont aussi considérables que les cours dispensés par les professeurs au début de la rentrée. Ils apportent a-t-il dit, de la lumière à la connaissance des candidats et les aguerrissent. « Nous les prenons pendant les heures fraiches pour une meilleure assimilation. Ils suivent donc les travaux dirigés de 07h à 13h 30 avec une pause autour de 10h pour leur permettre de se recréer afin reprendre avec plus de vigueur. Ces dispositions nous ont toujours permis d’occuper les meilleurs rangs.» Il est donc clair que les différentes autorités scolaires ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Le reste revient aux candidats des différents examens de l’année académique 2018-2019 de mettre les petits plats dans les grands afin que la réussite soit la leur.

Lire aussi  Après deux mois d’interdiction d’émission: La HAAC autorise E-TELE, EDEN TV et SOLEIL FM à émettre

Les candidats convaincus à jamais de réussir

Prince Honfoga & Hanif Sagbohan (stag)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Actu Benin ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook