Accueil Société

Etats-Unis: Une policière reconnue coupable du meurtre de son voisin noir.

Etats-Unis: Une policière reconnue coupable du meurtre de son voisin noir. | Benin Times
benintimes-etats-unis-une-ex-policiere-reconnue-coupable-du-meurtre-de-son-voisin-noir-01

Les Noirs ont 2,5 fois plus de chance que les Blancs d’être tués par la police aux États-Unis; selon une nouvelle étude publiée. Malgré que la lutte contre les violences policières et les discriminations raciales est l’un des sujets de société les plus brûlants du pays, une ex policière vient d’être reconnue coupable du meurtre de son voisin noir.

En effet, le 6 septembre 2018, Amber Guyger toujours en service au moment des faits venait de terminer sa journée de travail. La jeune femme de 31 ans , a abattu son voisin qui vit à l’étage au dessus du sien. Selon les faits ,elle aurait garé sa voiture au mauvais étage sans s’en rendre compte.

Puis elle est rentrée dans l’appartement de son voisin qui n’était pas fermé à clef. Botham Jean,âgé de 26 ans était sur son canapé. La télévision allumée il mangeait une glace. Selon les journaux américains, l’homme de 26 ans n’était pas armé. Pensant être chez elle et en présence d’un voleur,elle ouvre le feu sur l’individu avant d’appeler les secours.

Lire aussi  Pour ses belles performances au Bepc 2015 : Le Ceg de Vekky distingué par l’Ong « Le Jour des premiers »

Au cours du procès début septembre à Dallas, la jeune dame et ses avocats plaident  » l’erreur de fait ». La jeune femme affirme avoir tiré par peur d’être tuée par le jeune homme. En larmes,elle dit « être désolée d’avoir tué un innocent qui ne le méritait pas». Les avocats clament toujours la légitime défense selon la loi du Texas qui stipule que la maison est comme un chapeau que le propriétaire doit protéger a tout prix, ceci vu dans le contexte des faits.

Mais, Jason Hermus,le procureur en charge de l’affaire n’est pas du même avis. Selon lui, la policière, qui a selon lui manquée plusieurs occasions évidentes de réaliser qu’elle était au mauvais étage, avait d’autres options que d’entrer dans l’appartement et faire face à l’intrus présumé, comme rester en retrait et appeler du renfort. Il ajoute, «Si vous aviez fait l’une de ces choses, M. Jean serait probablement encore en vie aujourd’hui».

Lire aussi  Bénin : Revue de presse de ce vendredi 5 juillet 2019

Poursuivie au départ pour « homicide involontaire »,elle a été reconnu coupable du meurtre du jeune homme. Le verdict rendu mardi,la condamne à la prison à perpétuité. Aussi, elle a été renvoyer du corps de la police.Un grand soulagement pour la famille du jeune homme et un grand désespoir pour celle de la prévenue.

Un avocat de la famille, heureux du verdict affirme que «C’est une grande victoire non seulement pour la famille de Botham Jean mais aussi pour les « Noirs en Amérique», «Les policiers vont devoir commencer à rendre des comptes pour leurs actes et ce jugement va commencer à changer la culture policière»,ajoute Lee Merritt. Quand à la prévenue, elle était sans voix, assise et pétrifiée sur sa chaise.

Commentaires Facebook